Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lagarde voit des signes de stabilisation de l'économie mondiale

Reuters18/03/2012 à 18:00

LAGARDE VOIT DES SIGNES DE STABILISATION DE L'ÉCONOMIE MONDIALE

par Nick Edwards et Koh Gui Qing

PÉKIN (Reuters) - L'économie mondiale n'est plus au bord du précipice et des signes de stabilisation émergent de la zone euro et des Etats-Unis, mais l'endettement élevé des pays développés et la hausse des prix du pétrole présentent encore des risques importants, a averti dimanche le Fonds monétaire international (FMI).

"L'économie mondiale est peut-être sur le chemin de la reprise, mais il n'y a pas une très grande marge de manoeuvre et pas de place pour les erreurs de politique", a dit Christine Lagarde, directrice générale du FMI, dans un discours à Pékin.

Elle a souligné que les indicateurs économiques américains semblaient un peu plus positifs et que l'Europe avait fait un progrès notable dans la résolution de sa crise de la dette à travers ses récents efforts sur le dossier grec.

"Grâce à ces efforts collectifs, l'économie mondiale a évité le pire et nous avons des raisons d'être plus optimistes. Mais l'optimisme ne doit pas nous bercer dans l'illusion de la sécurité. Il y a encore des vulnérabilités économiques et financières majeures que nous devons affronter", a déclaré Christine Lagarde.

Parmi les trois risques majeurs pesant sur l'économie mondiale, elle a cité la fragilité persistante des systèmes financiers, plombés par des niveaux élevés d'endettement privé et public. Elle a estimé que les besoins de financement du secteur public et des banques de la zone euro représentaient environ 23% du produit intérieur brut (PIB).

"Deuxièmement, la hausse du prix du pétrole est en train de devenir une menace pour la croissance mondiale. Et, troisièmement, il y a un risque croissant que l'activité des économies émergentes ralentisse à moyen terme", a-t-elle ajouté.

Elle a répété que les économies développées devaient poursuivre leurs mesures de soutien macroéconomique et viser une politique budgétaire équilibrée, combinée à des réformes financières et institutionnelles, pour réparer les dégâts de la crise et restaurer leur compétitivité.

De leur côté, les pays émergents doivent savamment doser leurs politiques macroéconomiques de façon à se protéger des retombées du ralentissement des économies développées tout en évitant les risques de surchauffe, a souligné Christine Lagarde.

Dans un discours distinct également prononcé dimanche, la directrice du FMI a estimé que le yuan pourrait devenir, à l'avenir, une devise de réserve, soulignant que la Chine devait pour cela oeuvrer à un taux de change plus fort et plus flexible.

Elle a cité trois priorités pour le pays : soutenir la croissance, orienter l'économie davantage vers la consommation intérieure et moins vers l'exportation, et enfin mieux répartir les richesses.

"Nous sommes tous interconnectés, et tous affectés par les politiques des uns et des autres. Nous devons nous préparer ensemble pour le succès. Si nous agissons ensemble, le tout sera plus que la somme des parties", a plaidé Christine Lagarde.

Natalie Huet pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.