Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lagarde juge qu'un lobbying intense freine la réforme bancaire

Reuters27/05/2014 à 14:41

LAGARDE JUGE QU'UN LOBBYING INTENSE FREINE LA RÉFORME BANCAIRE

LONDRES (Reuters) - La réforme du secteur bancaire, nécessaire après la crise financière de 2007-2009, est à la fois trop lente et entravée par les groupes de pressions, a déclaré mardi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde.

Les banques ont à présent plus de capital qu'elles n'en avaient juste avant la crise financière, lorsque les Etats avaient dû renflouer le secteur, a ajouté Christine Lagarde.

"La mauvaise nouvelle c'est que ces progrès restent trop lents et on est bien loin d'en avoir terminé", a dit Lagarde,lors d'une conférence donnée à Londres.

La réforme du secteur bancaire est complexe, entravée par une "vive opposition du secteur" et par une certaine lassitude qui risque de s'installer à ce stade du processus, a poursuivi la directrice générale du FMI.

En particulier "le problème des 'too-big-to-fail' n'a pas encore été résolu", a-t-elle observé, faisant référence à l'opinion couramment répondue voulant que les Etats se précipiteront toujours au secours des banques d'importance systémique, c'est-à-dire celles dont la faillite susciterait une crise comparable à celle qui a suivi la chute de Lehman Brothers en 2008.

Le FMI estime que la subvention implicite ou les coûts de financement bonifiés attachés à ce statut représentaient dans les 70 milliards de dollars aux Etats-Unis et jusqu'à 300 milliards de dollars dans la zone euro.

Mark Carney, le président du Conseil de stabilité financière, un organe du Groupe des Vingt (G20), a déclaré qu'il voulait éradiquer le phénomène 'too-big-to-fail' d'ici Noël mais il s'expose à des difficultés en Europe et en Asie.

Après l'expérience brutale de la crise financière, la confiance au sein des régulateurs internationaux reste faible, au point que certains pays continuent de prendre des initiatives de leur propre chef sur le financement des banques, dans le but d'épargner leurs propres contribuables.

Le Conseil de stabilité finncière redoute que ces mesures - la Réserve fédérale imposerait par exemple des normes de fonds propres plus dures aux banques étrangères présente aux USA - ne provoque un éclatement des marchés de capitaux.

"Il faut être bien conscient des risques de fragmentation du système financier international et d'entrave au crédit destiné à financer l'investissement", a observé Christine Lagarde. "Mais la complexité ne doit pas servir d'excuse à l'autosatisfaction et aux retards".

(Huw Jones, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.