1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Lagarde appelle à plus de souplesse sur les déficits en Europe

Reuters17/10/2012 à 10:36

LAGARDE APPELLE À PLUS DE SOUPLESSE SUR LES DÉFICITS EN EUROPE

PARIS (Reuters) - Les pays de la zone euro qui n'ont pas de difficulté à emprunter doivent adopter une approche plus souple vis-à-vis de la réduction des déficits, estime Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international.

"Tout en gardant un cap, le tempo peut être un peu plus souple concernant tous les pays - je ne parle pas de la France - qui ne sont pas sous tension des investisseurs... Ce qui me parait souhaitable, c'est que le zone euro avec l'ensemble de ses institutions puisse évoquer ce type de situation", a dit Lagarde sur la chaîne LCI.

La zone euro a donné la semaine dernière au Portugal un an de plus, jusqu'en 2014, pour ramener son déficit public en deçà des 3%, l'extrême limite théoriquement admise par l'Union européenne.

Il est moins important de se concentrer sur les déficits nominaux que d'opérer les réformes structurelles permettant de réduire les déficits budgétaires et de rendre les économies européennes plus compétitives, a poursuivi Lagarde.

Prié de dire si l'Europe aurait besoin de plus d'inflation pour résorber la crise de la dette de la zone euro, Lagarde a répondu qu'autoriser l'inflation à varier entre les différents membres de la zone euro - débouchant ainsi sur une "inflation asymétrique" - pourrait aider à corriger les déséquilibres économiques.

Eurostat a dit mardi que l'inflation de la zone euro avait été de 2,6% en septembre comme en août, avec des taux variant de 3,5% en Espagne à 2,1% en Allemagne.

Nicholas Vinocur et Leigh Thomas, Wilfrid Exbrayat pour le service français

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M2728834
    17 octobre09:29

    Elle amorce un virage vers la position laxiste de Hollande pour préparer son retour politiqueaprés le FMI ?

    Signaler un abus

  • o.top
    17 octobre08:37

    faut en causer a angela

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4742.38 -1.47%
CGG
1.078 -16.17%
1.13627 +0.07%
59.96 +0.25%
1.81 -7.32%

Les Risques en Bourse

Fermer