Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Lafarge réduira sa dette en 2013

Reuters09/11/2012 à 13:12

LAFARGE CONFIRME SES OBJECTIFS

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Lafarge, numéro un mondial du ciment, a maintenu vendredi son objectif de réduction de sa dette en 2013 malgré un environnement économique qui s'annonce encore difficile, notamment en annonçant un nouveau plafonnement de ses investissements.

Le groupe, dont l'endettement hérité de l'acquisition de l'égyptien Orascom en 2008 lui a valu d'être déclassé l'an dernier en catégorie "junk" par les deux principales agences de notation, a confirmé qu'il comptait ramener sa dette nette sous la barre des dix milliards d'euros le plus tôt possible l'an prochain, sans préciser à quel moment de l'année.

La dette nette du groupe a diminué de 3% environ à 12,2 milliards d'euros entre le deuxième et le troisième trimestre, et de 14% sur un an. Sur l'ensemble de 2012, Lafarge l'attend en repli "significatif".

Pour atteindre son objectif en 2013 malgré un environnement qui s'annonce encore "difficile et contrasté" selon les zones géographiques, le groupe limitera à nouveau ses investissements à 800 millions d'euros, comme en 2012. Il pourrait également continuer à céder des actifs.

"Nous ne chiffrons pas les cessions pour 2013", a indiqué Bruno Lafont au cours d'une téléconférence avec les analystes. "Nous pourrions continuer de céder des actifs, mais ce qui est important, c'est que nous voulons réduire notre dette davantage par la génération de cash flow que par les désinvestissements."

Dans son communiqué de résultats, Lafarge a précisé que des cessions supplémentaires, au-delà de l'objectif d'un milliard d'euros annoncé pour 2012, pourraient en revanche l'amener à revoir à la hausse le niveau d'investissement envisagé pour 2013.

Vers 11h05, l'action Lafarge gagne 1,2% à 46,29 euros, après avoir ouvert en baisse sur des prises de bénéfices.

"La publication n'est en soi pas catastrophique même si l'on aurait aimé un peu plus", commente un trader. "Lafarge a publié des résultats en ligne, à peu près corrects", ajoute un autre.

A la clôture de jeudi, le titre affichait un bond de 21% depuis la fin août, contre +3,1% pour le secteur de la constructeur en Europe et -0,2% pour l'indice CAC 40.

CESSIONS EN GRANDE-BRETAGNE DANS LES SEMAINES A VENIR

Le groupe, également numéro deux des granulats et numéro quatre du béton, avait sécurisé 500 millions d'euros de désinvestissements à la fin du troisième trimestre.

Son objectif d'un milliard sur l'année devrait être atteint grâce notamment aux désinvestissements réclamés par le régulateur britannique en échange de la création de la coentreprise entre Lafarge et le groupe minier Anglo-American.

"Le processus se déroule d'ici à fin janvier (...) mais j'ai confiance que nous l'annoncerons dans les semaines qui viennent", a déclaré Bruno Lafont, au cours de la conférence téléphonique avec la presse, en réponse à une question sur la série de désinvestissements attendue outre-Manche.

Malgré une baisse des volumes liée au ralentissement du secteur de la construction en Europe, Lafarge a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 4,39 milliards d'euros (+4%), alors que le consensus calculé par la rédaction de Reuters à partir des estimations de neuf analystes donnait 4,44 milliards.

Le groupe a expliqué cette performance par la demande des pays émergents - Lafarge réalise désormais 72% de son activité hors d'Europe - et par sa politique tarifaire.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est ressorti en hausse de 6% à 1,07 milliard d'euros, mais le résultat net, part du groupe, a baissé de 5% à 319 millions, une plus-value en 2011 ayant créé un comparatif défavorable. En excluant ce facteur exceptionnel, le résultat net ressort en hausse de 13%.

Le groupe a lancé en juin un nouveau plan d'économies pour réduire sa dette et retrouver la catégorie investissement des agences de notation d'ici 2015. Sur la période 2012-2015, le plan prévoit 1,3 milliard d'euros de nouvelles économies et 450 millions d'euros d'Ebitda additionnel grâce à la croissance des ventes et des marges.

Lafarge compte réduire ses coûts d'au moins 400 millions d'euros en 2012 en jouant sur les frais généraux, la productivité et la facture énergétique, et économiser plus de 350 millions d'euros supplémentaires en 2013, chiffre confirmé vendredi. Viendront s'ajouter l'an prochain 200 millions d'euros d'Ebitda additionnel grâce à l'effet des innovations sur les ventes et les marges, estimé à une centaine de millions sur l'année en cours.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Cyril Altmeyer

Mes listes

valeur

dernier

var.

99.88 -0.46%
3439.6 +0.13%
62.1 +4.19%
3.18 -0.62%
165.3 -0.18%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.