Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

LAFARGE

59.96EUR
0.00% 
Ouverture théorique 0.00

FR0000120537 LG

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    59.96

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    17 291 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.10.15 / 17:38:12

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter LAFARGE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter LAFARGE à mes listes

    Fermer

Lafarge exclut de renégocier les termes de fusion avec Holcim

Reuters04/04/2015 à 17:36

* Les parités "ne bougeront pas", dit Lafont * Lafarge veut un expert du ciment comme DG (Ajoute éléments sur le futur DG) PARIS, 4 avril (Reuters) - Le PDG de Lafarge LAFP.PA , Bruno Lafont, affirme samedi que les conditions de la fusion avec Holcim HOLN.VX , déjà renégociées en faveur du groupe suisse, ne seront plus modifiées malgré les demandes en ce sens du deuxième actionnaire d'Holcim. Le milliardaire russe Filaret Galtchev, qui détient 10,8% du capital d'Holcim, a rejeté le week-end dernier le compromis conclu entre les deux groupes sur le projet de fusion dont plusieurs termes étaient contestés par la partie suisse. La parité d'échange est désormais fixée à 0,90 action Holcim pour un titre Lafarge. Filaret Galtchev juge ces modalités "insatifaisantes et incomplètes" et semble être le principal obstacle au projet de fusion : l'augmentation de capital d'Holcim qui servira de support à l'offre d'échange doit être soumise aux actionnaires le 8 mai. Malgré la menace que font peser plusieurs actionnaires -- Galtchev n'est pas le seul à manifester son hostilité --, Bruno Lafont assure samedi dans Le Monde que les modalités de la fusion ne changeront pas. "Les parités financières ne bougeront pas, la gouvernance non plus", dit-il. "Onze mois après le premier projet, les conditions de marché avaient un peu évolué et nous l'avons donc amendé, tout en préservant le principe d'une fusion entre égaux." Wolgang Reitzle, président d'Holcim, a déjà exclu cette semaine de revoir les termes de la fusion et s'est dit prêt à accorder à Eurocement, la société de Filaret Galtchev, un siège au conseil d'administration de la future entité, proposition immédiatement rejetée. "CULTURE NOUVELLE" Outre la question de la parité, le compromis avait scellé celle du futur directeur général du groupe, élément crucial du projet et poste initialement dévolu à Bruno Lafont, qui sera finalement co-président non exécutif de LafargeHolcim. Or le fonds américain Harris Associates, qui a récemment porté sa participation dans le groupe suisse à 6,38%, ce qui en fait le troisième actionnaire, réserve lui aussi son jugement tant qu'il ne connaîtra pas le nom du futur directeur général. Holcim doit convaincre les deux tiers de ses actionnaires d'approuver l'augmentation de capital le 8 mai prochain, aussi le scepticisme voire l'hostilité de plusieurs d'entre eux jette un doute sur la naissance annoncée du premier cimentier mondial. Interrogé sur la personnalité qui doit être nommée d'ici deux semaines, Bruno Lafont évoque "un leader capable d'entraîner et de fédérer les équipes, un expert du ciment connaissant bien le métier et l'entreprise, et avec une vraie culture de la création de valeur". Si ces propos semblent évoquer une personnalité choisie au sein du groupe, le premier actionnaire de Lafarge, parle de son côté d'un futur directeur général à l'expérience vaste et de la nécessité d'apporter "une culture nouvelle" au groupe. "Donc ce doit être quelqu'un avec une expérience différente et avec un profil international", déclare Gérard Lamarche, administrateur délégué de Groupe Bruxelles Lambert, holding qui détient 21,1% du capital de Lafarge, dans le Financial Times. Quoi qu'il en soit, Bruno Lafont veut croire que "la fusion n'est pas en danger". "Il est normal qu'il y ait débat. Jusqu'au dernier jour, certains diront peut-être qu'ils ne sont pas satisfaits. Mais au moment de voter, ils verront que leur intérêt est de permettre à cette fusion créatrice de valeur de se concrétiser", dit-il. Il ajoute qu'en cas d'échec du projet, qui doit être bouclé en juillet, Lafarge saurait rebondir. "Lafarge a de toutes façons des perspecives parmi les meilleures du secteur", assure Bruno Lafont. "Nous avons un vrai plan pour poursuivre l'essor du groupe sans fusion. Mais ce serait dommage car elle doit nous permettre d'accélérer encore." (Gregory Blachier)

Valeurs associées

0.00%

Mes listes

valeur

dernier

var.

10.65 -0.47%
1.231 0.00%
0.645 0.00%
305.91 -0.10%
58.13 +1.18%
11.54 -26.31%
93.6 +1.87%
18.53 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.