Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La zone euro évoque pour la 1re fois un éventuel défaut grec

Reuters 12/06/2015 à 17:20

DES RESPONSABLES EUROPÉENS ONT ÉVOQUÉ L'ÉVENTUALITÉ D'UN DÉFAUT DE LA GRÈCE

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - De hauts fonctionnaires européens ont pour la première fois évoqué l'éventualité d'un défaut de la Grèce, alors que les négociations entre Athènes et ses créanciers ont une nouvelle fois calé jeudi soir, ont déclaré à Reuters plusieurs responsables de l'Union européenne (UE).

Cette nouvelle impasse des discussions survient alors qu'un terrain d'entente doit être trouvé avant le 30 juin, date de l'expiration du plan d'aide international en cours et d'une échéance de 1,6 milliard d'euros de dettes qu'Athènes doit rembourser au Fonds monétaire international (FMI).

Réunis à Bratislava tard dans la soirée de jeudi pour préparer la réunion des ministres des Finances de la zone euro du 18 juin, des représentants des gouvernements européens ont conclu que trois scénarios étaient envisageables pour la Grèce à la fin du mois.

La première option, la moins probable, est celle voyant Athènes et ses bailleurs de fonds conclure un accord sur une aide financière en contrepartie de réformes la semaine prochaine, ce qui permettrait de respecter la date butoir de la fin du mois.

La deuxième éventualité consiste en une nouvelle extension du programme d'aide actuel, qui expire également à la fin du mois.

LE TEMPS MANQUE POUR UN ACCORD

Le troisième scénario - discuté formellement pour la première fois à un tel niveau de responsabilité au sein de l'UE - correspond à un défaut de la Grèce.

La plupart des responsables sont sceptiques sur la possibilité de conclure un accord à temps pour qu'Athènes puisse recevoir les 7,2 milliards d'euros qui lui sont encore dus dans le cadre du plan d'aide prolongé pour quatre mois en février dernier.

"Il faudrait réaliser en quelques jours des progrès qui n'ont pas été possibles sur plusieurs semaines", a déclaré vendredi un haut fonctionnaire au fait du dossier.

Etant donné la faible probabilité de voir un règlement être conclu dans les temps, la prolongation du plan d'aide actuel pourrait être envisagée, faute de quoi la Grèce ne pourra pas toucher les prêts qui lui ont été accordé dans ce cadre.

Cette prolongation - de quelques semaines, jusqu'à la fin de l'année ou jusqu'à la fin mars 2016, date de fin du plan d'aide du FMI - permettrait de réserver les fonds auxquels la Grèce peut prétendre et de les mettre à sa disposition plus tard, lorsqu'un accord sur les réformes sera conclu.

Pour autant, les représentants de certains pays de la zone euro estiment qu'il faut se préparer à une troisième possibilité, celle d'un défaut de la Grèce.

"Pour la première fois, il y a eu une discussion sur un 'plan B' pour la Grèce", a précisé un autre responsable. Deux autres hauts fonctionnaires ont confirmé qu'une telle discussion avait eu lieu.

Un tel scénario contraindrait probablement Athènes à mettre en oeuvre de mesures de contrôle des capitaux et à mettre en place ne monnaie alternative

Jusqu'ici, cette possibilité n'a pas été évoquée, pas même dans des réunions à huis clos comme celle qui s'est tenue jeudi, même si certains pays, comme l'Allemagne, se sont préparés à cette éventualité.

Les discussions lors de cette réunion - purement théoriques faute de précédent dans la zone euro - n'ont abouti à aucune décision ou conclusion concrète.

(Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Mes listes

valeur

dernier

var.

110.6 +0.32%
108.6 +0.18%
76.1 +1.67%
15.11 -0.13%
58.1 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.