Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La zone euro est prête à agir avec la BCE, dit Juncker

Reuters29/07/2012 à 22:06

JEAN-CLAUDE JUNCKER DIT QUE LA ZONE EURO EST PRÊTE À AGIR AVEC LA BCE

PARIS (Reuters) - "Il n'y a plus de temps à perdre" pour l'Espagne et la zone euro est prête à agir avec la Banque centrale européenne (BCE), déclare au Figaro Jean-Claude Juncker, qui précise qu'une décision sera prise d'ici quelques jours à l'examen des marchés.

"Les taux se calment depuis que le président de la BCE, Mario Draghi, a dit, sagement, que tout sera fait pour préserver l'euro. Pour ce qui est d'agir, nous déciderons à l'examen des marchés d'ici à quelques jours. Il n'y a plus de temps à perdre", dit le président de l'Eurogroupe dans un entretien à paraître lundi dans le quotidien français.

"Je n'ai aucun doute que les décisions prises au sommet (européen du 29 juin) seront appliquées. Nous sommes arrivés à un point crucial. Mais il reste à préciser le rythme et la mesure. Nous agirons ensemble avec la BCE, sans toucher à son indépendance. Quand je dis 'nous', il s'agit du fonds de sauvetage FESF, c'est-à-dire des dix-sept gouvernements", poursuit-il.

"Je ne veux pas aiguiser l'appétit des marchés, mais comme l'a dit Mario Draghi, cela se traduira par des résultats", ajoute le président de l'Eurogroupe, ajoutant que Mario Draghi "dit tout haut ce que les chefs de gouvernement pensent tout bas".

Jean-Claude Juncker déplore "la dictature de la courte vue", estimant que les marchés "se trompent lourdement".

Le problème de l'Espagne, souligne-t-il, "sera réglé". "Nous n'allons pas nous agenouiller devant les faux médecins des marchés. Cela vaut aussi pour l'Italie".

Il épingle en outre l'attitude de l'Allemagne, qu'il accuse de "faire de la politique intérieure sur le dos de l'euro". "La zone euro n'est-elle plus qu'une succursale de la République fédérale?", lance-t-il.

RACHAT D'OBLIGATIONS ESPAGNOLES?

Jean-Claude Juncker estime néanmoins que le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, lui "semble avoir toutes les qualités requises" pour lui succéder à la tête de l'Eurogroupe.

Le Monde annonçait dans son édition de vendredi l'imminence d'une action concertée de la BCE avec les Etats membres de la zone euro pour limiter l'envolée des taux d'intérêt de l'Espagne et de l'Italie.

Selon des responsables européens, Madrid aurait fini par admettre avoir besoin d'une aide internationale, même si le gouvernement espagnol a démenti vendredi une telle éventualité.

Dans un rapport rendu public vendredi, le Fonds monétaire international (FMI) salue les mesures prises par l'Espagne pour redresser ses comptes, tout en soulignant que leur efficacité dépendra à la fois des décisions prises au niveau européen et d'une diminution des tensions sur le marché de la dette souveraine.

Après avoir atteint un record depuis la création de la zone euro à 7,78% en début de semaine, le rendement des obligations espagnoles à dix ans est revenu à 6,76% dans la foulée des propos de Mario Draghi, qui a déclaré jeudi dernier que la Banque centrale européenne était "prête à tout pour préserver l'euro".

Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, la BCE envisagerait d'acheter des obligations d'Etat espagnoles à des institutions financières et à d'autres investisseurs afin de stimuler la demande pour la dette souveraine émise par Madrid et réduire ainsi son coût.

La BCE passerait à l'action par l'intermédiaire du Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Sophie Louet


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.12 +7.36%
3.8 0.00%
9.546 +0.03%
0.412 -10.82%
0.99 -14.29%
1101.84 -0.69%
1.051 -10.63%
1.284 -0.02%
18.843 +0.01%
165.7 -1.78%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.