Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La volatilité des marchés classée risque numéro un en 2014

Newsmanagers 29/01/2014 à 18:45

(NEWSManagers.com) - Après une année de progression des marchés sans précédent depuis le début de la crise financière, les plus grands détenteurs d'actifs semblent partagés entre les prévisions de retour à une croissance modérée de l'économie mondiale en 2014 ? qui pèsent en faveur du maintien d'un biais risqué au sein des allocations de portefeuilles ? et la nécessité de protéger l'actif des possibles turbulences liées à la mise en oeuvre du tapering. C'est en tout cas l'un des enseignements de la 9ème enquête menée en novembre dernier par le cabinet de conseil bfinance auprès de fonds de pension, de compagnies d'assurance et de family offices originaires d'Europe et d'Amérique du Nord représentant un encours global de 275 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

Les investisseurs institutionnels classent la volatilité au premier rang des risques pour l'année à venir, devant le risque de liquidité / contraction du crédit. En comparaison avec l'année dernière, les investisseurs institutionnels semblent mieux préparés à gérer ces risques. La proportion d'investisseurs disposant d'un plan d'actions pour contrer les éventuelles négatives du tapering a presque doublé pour atteindre 40 %.

La tendance à six mois et trois ans reste à la diversification du portefeuille en direction de la dette émergente et des actifs réels tels que l'immobilier et les infrastructures. Par ailleurs, les investisseurs se désintéressent de la classe d'actifs crédit, du moins à court-terme, alors qu'ils envisageraient à nouveau de relever leur exposition aux obligations souveraines sur un horizon plus long.

Les solutions de gestion sur indices optimisés (smart beta) et les stratégies de performance absolue, telles que les stratégies de croissance diversifiée (diversified growth) et de parité des risques (risk parity) continuent de gagner la confiance des investisseurs pour gérer la volatilité. D'ici douze mois, 59% des investisseurs auront investi dans ces catégories d'indices alternatifs, contre 47 % actuellement.

Les opinions sont partagées sur l'évolution des taux d'intérêt. Plus de la moitié des répondants n'anticipent aucune augmentation des taux d'intérêt avant 2015 (à supposer qu'il y en ait une). Dans l'ensemble, trois répondants sur quatre comptent tirer parti de la volatilité du marché obligataire qui pourrait découler du tapering.

L'enquête montre donc une forte volonté des investisseurs institutionnels de contrôler les impacts d'une éventuelle hausse des taux d'intérêt et du niveau de volatilité. Les répondants sont toutefois partagés sur la stratégie à suivre, une moitié prévoyant de maintenir inchangée l'exposition à l'obligataire traditionnel et l'autre moitié privilégiant une réallocation en direction d'autres classes d'actifs durant le processus de normalisation monétaire de la Réserve Fédérale. " Si durant la crise financière la stratégie de diversification avait perdu son efficacité pour réduire le niveau de risque en portefeuille, la baisse continue des corrélations entre les différentes classes d'actifs ces deux dernières années apporte aujourd'hui un regain d'intérêt à cette approche " , estime Emmanuel Léchère, responsable du Market Intelligence Group de bfinance.

Mes listes

valeur

dernier

var.

26.15 0.00%
61428.18 -6.08%
72.28 +0.17%
35.545 -0.86%
161.5 +0.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.