1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valorisation actuelle des marchés semble difficilement soutenable à moyen terme, estime Actis AM
AOF21/10/2019 à 16:31

(AOF) - Dans une économie mondiale traversée par des déséquilibres et des transitions multiples (écologie, mix énergétique, révolution digitale) qui nécessitent des investissements gigantesques, le maintien de taux très bas est de bon augure, estime Actis AM dans sa lettre trimestrielle. Or constate le gérant, les Etats-Unis sont engagés dans des confrontations tous azimuts tandis que l'Europe accouche à grand peine d'un modeste budget dont le nom même fait l'objet d'âpres négociations. Aussi, indique Actis AM, la croissance dépend plus que jamais de l'Asie.

Selon la société de gestion, dans un contexte de ralentissement de la croissance il est probable que les pressions inflationnistes restent en-deçà des seuils à 2% voulus par les banquiers centraux. L'Europe et le Japon ne disposant d'aucune marge de manoeuvre pour relancer l'activité compte tenu de leur endettement, les espoirs portent essentiellement sur l'aptitude des États-Unis à prolonger leur cycle d'expansion qui dure depuis plus de dix ans.

La hausse continuelle de l'endettement des agents publics et privés reste un sujet préoccupant pour les banquiers centraux qui craignent de ce fait une tension sur les taux dans un contexte de croissance et d'inflation molles.

Actis AM observe que le marché reste partagé entre deux thèmes.

D'une part le soutien à nouveau inconditionnel des banques centrales (le fameux " whatever it takes ") qui rend peu probable une correction importante ainsi que la sous-exposition structurelle des investisseurs finaux aux actions depuis plusieurs trimestres.

Et d'autre part, les signes perturbateurs nombreux comme la réalité des tensions commerciales et leur impact sur les perspectives économiques et industrielles (sur toutes les zones) et ce dans une fin de cycle qui se profile, le niveau absolu de l'endettement dans le monde qui certes est relégué au second plan compte tenu de l'environnement des taux mais qui ne manquera pas de se révéler ultérieurement, l'issue définitive de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne et enfin les tensions géopolitiques au Moyen-Orient (Iran, Yémen).

Ces différents éléments rendent difficilement soutenables à moyen terme la valorisation actuelle des marchés, conclut Actus AM.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer