Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La valeur du jour en Europe UMG démarre en fanfare !
information fournie par AOF21/09/2021 à 11:06

(AOF) - Elle était attendue depuis près d'un an, la voici enfin arrivée ! Après de nombreuses tractations et un saucissonnage de capital, l'introduction en bourse d'Universal Music Group (UMG) devient enfin réalité. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est, comme attendu, un franc succès: en effet, le titre s'arrache ce matin à la Bourse d'Amsterdam, et bondit de plus de 35% à 25,01 euros. Ce prix fait ressortir une capitalisation de 45,35 milliards d'euros, bien au-dessus des 33 milliards escomptés par Vivendi, la maison-mère d'UMG, la semaine passée lors de la publication du prospectus.

Hier soir, le groupe de médias avait communiqué un prix d'introduction de 18,5 euros par action UMG, faisant ressortir une valorisation 33,4 milliards d'euros, soit un niveau en ligne avec la cession pour 3,3 milliards de 10% du capital à Pershing réalisée durant l'été. Mais l'engouement est finalement tel, que la capitalisation de la maison de disque se rapproche des estimations les plus généreuses de JPMorgan.

Dans une note d'analyse publiée la semaine dernière, la banque américaine valorisait UMG à 53 milliards d'euros en valeur d'entreprise (VE), faisant ressortir une capitalisation boursière de 51 milliards (ou 28 euros par action). Des chiffres qui impliquent un multiple de VE/EBITDA de 25 en 2022 et un multiple cours sur bénéfices de 33, qui devraient tomber à 20 en 2025 en considérant une croissance du bénéfice par action de 18% par an. 

"Ceci est à comparer avec une valeur d'entreprise de 44 milliards d'euros suggéré par le ratio VE/OIBDTA de Warner Media Group, explique JPMorgan. Nous pensons que WMG est sous-évalué et qu'UMG justifie une prime en raison de son envergure, de ses antécédents, de sa gestion de premier ordre et de sa meilleure gouvernance".

De son côté, l'action Vivendi, qui se sépare de son plus gros actif, représentant plus de 45% de son activité au premier semestre 2021, s'ajuste à 11,03 euros, pour une capitalisation boursière désormais de 12,23 milliards d'euros. Un cours encore plus faible était attendu de la part des analystes: Invest Securities tablait par exemple sur un cours de 13 euros.

Cet ajustement reflète la distribution en nature des actions UMG à ses actionnaires, sur la base d'une action UMG pour chaque action Vivendi éligible. Le détachement de la distribution en nature a en effet lieu aujourd'hui et la mise en paiement interviendra le 23 septembre. Au total, c'est 59,87% du capital d'UMG qui sera redistribué. A l'issue de l'opération, le capital de la maison de disque se répartit entre Tencent (20%), Bolloré (18,01%), Vivendi (10,13%), Pershing Square (10%), et le flottant (41,86%).

JPMorgan continue toutefois de rester positif sur le dossier Vivendi, même après la scission d'UMG, et valorise le reste du groupe à 18 milliards d'euros, soit 17 euros par action. Une fois la pandémie passée, la banque estime que la holding de Vincent Bolloré pourrait connaître une croissance organique d'environ 2% en 2022, de 2 à 3% au cours des trois années suivantes, et une croissance de 19% de l'EBITA en 2022, puis de 9% au cours des trois années suivantes, avec des marges augmentant jusqu'à 8% en 2025. Elle anticipe en outre des revenus de 9,3 milliards d'euros en 2021 et un EBITA de 550 millions.

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -2.44%
Euronext Paris -0.90%
Euronext Paris +0.09%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 21/09/2021 à 11:06:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.