1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La valeur du jour en Europe - ROYAL BANK OF SCOTLAND : la voie se libère pour sa privatisation
AOF10/05/2018 à 10:40

(AOF) - Royal Bank of Scotland (+3,48% à 2857 pence) affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice FTSE 100 alors qu'elle a trouvé un accord avec le ministère américain de la justice pour mettre un terme à une enquête sur ses pratiques lors de la conception et la commercialisation de titres adossés à des créances hypothécaires avant la crise des subprimes. Si elle a accepté de payer 4,9 milliards de dollars, soit 3,6 milliards de livres sterling, pour régler cette affaire, ce montant est inférieur aux attentes.

Cet accord fait de plus disparaître le principal obstacle à la cession par le gouvernement des 71% du capital de la banque qu'il détient encore. En novembre 2008, l'Etat britannique était devenu l'actionnaire majoritaire, à 62%, de RBS alors confrontée à la crise financière. Par la suite, une seconde tranche de titres avait été acquise par le gouvernent anglais qui avait alors passé sa participation à 79% du capital.

Sur le montant annoncé ce matin, 3,46 milliards de dollars sont couverts par des provisions existantes. Royal Bank of Scotland enregistrera donc dans ses comptes du deuxième trimestre une charge supplémentaire de 1,44 milliard de dollars.

Cette amende aura par ailleurs un impact négatif d'environ 50 points de base sur son ratio de fonds propres durs. Si elle avait prise en compte au premier trimestre, son ratio de fonds propres durs se serait élevé à 15,1%.

Les termes finaux de l'accord n'ont pas été encore fixés.

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer