Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La valeur du jour en Europe Lindt savoure son excellente croissance au premier semestre 2021
information fournie par AOF27/07/2021 à 11:05

(AOF) - Lindt s'adjuge près 2,5% mardi à la bourse de Zurich, permettant à l'action de culminer à 104 000 francs suisses. Le chocolatier surfe sur l'annonce, avant l'ouverture des marchés, d'une forte croissance des ses bénéfices au cours du premier semestre 2021. Il a en effet enregistré un résultat net de 101,6 millions de francs sur la période, alors que celui-ci n'était que de 19,7 millions un an plus tôt. Le bond est encore plus spectaculaire avec son bénéfice opérationnel (EBIT), qui passe de 17,1 millions à 138,8 millions de francs, alors qu'il était attendu autour de 100 millions.

Les ventes ne sont pas en reste puisqu'elles ont enregistré une croissance de 17,4% sur un an, contre un consensus des analystes de +8% à +10%, pour atteindre 1,799 milliard de francs suisses. C'est également légèrement mieux qu'avant la pandémie, lorsqu'elles étaient de 1,758 milliards de francs. Une performance que Lindt explique notamment par une excellente activité à Pâques, au-delà même des attentes du groupe, mais aussi le doublement des ventes en lignes.

"Cela s'explique par la tendance ininterrompue du comportement d'achat des consommateurs, qui passent de la vente au détail en magasin à la vente en ligne, et par l'accent stratégique que nous mettons sur le développement de l'approche omnicanale, précise le chocolatier suisse. Celle-ci comprend et coordonne nos activités de vente via nos propres e-shops, les canaux en ligne de nos partenaires détaillants et notre propre réseau de magasins".

Pour le reste de l'exercice, Lindt table sur un ralentissement mondial du marché du chocolat, mais vise toute de même une croissance 2021 de ses ventes d'un peu plus de 10% ("lower double-digit range"). UBS table pour sa part sur une croissance de 8,8%. Une croissance qui devrait s'établir entre 5% et 7% pour les années suivante, affirme la société. Elle prévoit aussi une augmentation de sa marge d'exploitation dans la fourchette supérieure de 13-14% et vise à revenir à un niveau de 15% à partir de 2022.

"Nous considérons que les résultats et les perspectives sont rassurants et nous nous attendons à ce que le sentiment des investisseurs soit soutenu aujourd'hui, malgré la récente hausse du cours de l'action", écrit UBS dans une note du jour.

La banque helvète, qui est resté à l'Achat sur la valeur avec un objectif de cours de 106 000 francs, estime en outre que "Lindt sort renforcé de la crise (accélération des gains de parts de marché), a une forte perspective de ratio FCF/ventes d'environ 10 % malgré une forte croissance des volumes et dispose de liquidités nettes dans l'intervalle (hors baux IFRS 16), ce qui favorise le retour de liquidités aux actionnaires".

AOF - EN SAVOIR PLUS

Des difficultés pour les acteurs du secteur

Les  entreprises de l'agroalimentaire demandent des aides pour la valorisation des stocks des invendus à travers notamment un crédit d'impôt et un plan de relance spécifique.

Même un grand groupe comme Danone remet en question sa stratégie. Pour la première fois depuis 2011 il a mis en place un plan de restructuration consistant en la réalisation d’un milliard d'euros d'économies, une rationalisation du portefeuille de produits et la suppression de 2.000 postes. Son dirigeant estime, qu’au-delà du choc de la Covid, le groupe est resté trop longtemps tourné vers une stratégie globale et non locale.

En revanche Nestlé se porte mieux. Sur les neufs premiers mois, sa croissance organique a été de 3,5 %, portée par un fort dynamisme de l'activité au troisième trimestre (+5 %) et par ses activités de café et d'alimentation pour animaux domestiques.

Valeurs associées

Swiss EBS Stocks +1.34%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 27/07/2021 à 11:05:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.