Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La valeur du jour en Europe - Le secteur des semi-conducteurs sous pression après les déception d'AMD et de Samsung
information fournie par AOF07/10/2022 à 11:10

(AOF) - Les actions des sociétés liées aux semi-conducteurs reculent en Europe alors que les mauvaises nouvelles ne cessent de s'accumuler pour cette industrie. Aux Pays-Bas, l'action ASML recule de 1,96% à 467,15 euros tandis qu'à Francfort, Infineon perd 1,07% à 25,29 euros. A Paris, STMicroelectronics (-2,22% à 34,76 euros) ferme la marche de l'indice CAC 40 et Soitec cède 1,59% à 126,95 euros. Le secteur des semi-conducteurs souffre de la faiblesse du marché du PC, combinée à des stocks trop élevés pour les puces nécessaires à leur fabrication.

Le fabricant de puces AMD a ainsi été contraint d'avertir hier soir que ses revenus trimestriels ne seraient pas à la hauteur des attentes. Le chiffre d'affaires du troisième trimestre devrait s'élever à environ 5,6 milliards de dollars, en augmentation de 29%. AMD prévoyait précédemment une augmentation des revenus d'environ 55% par rapport à l'année précédente, au point médian des prévisions et le consensus s'élève à 6,69 milliards de dollars.

Le concurrent d'Intel a été confronté à une réduction des livraisons de processeurs en raison d'un marché des PC plus faible que prévu et d'importantes mesures de réduction des stocks dans la chaîne d'approvisionnement des PC.

"Le marché du PC s'est considérablement affaibli au cours du trimestre", a commenté le PDG, Dr Lisa Su.

Selon le bureau d'études IDC, le marché des PC devrait reculer de 12,8% à 305,3 millions d'unités cette année et devrait encore se contracter l'année prochaine. " L'affaiblissement de l'économie mondiale et la flambée des achats au cours des deux dernières années sont les principales causes de la réduction des perspectives ", explique IDC.

Autre signe des difficultés du secteur, le géant technologique et numéro Samsung a publié cette nui des résultats provisoires en baisse plus importante que prévu. Le résultat opérationnel a chuté de 32% à 10 800 milliards de wons (7,8 milliards d'euros) au troisième trimestre, à comparer avec un consensus de 12 100 milliards de wons.

Avant AMD et Samsung, plusieurs sociétés du secteur des semi-conducteurs ont déçu au cours de ces dernières semaines. Fin juillet, Intel avait abaissé ses objectifs 2022 et Nvidia a présenté des perspectives annuelles décevantes fin août. Fin septembre, le fabricant de mémoires informatiques Micron avait dévoilé des objectifs de résultats bien inférieurs aux attentes.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.77%
Euronext Paris +0.84%
XETRA +0.73%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 07/10/2022 à 11:10:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.