Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La valeur du jour en Europe CNOVA détaille ses ambitions
information fournie par AOF07/06/2021 à 12:07

(AOF) - Cnova cède 0,96% à 10,30 euros à Amsterdam, alors que la filiale de Casino tient aujourd'hui une présentation investisseurs pour détailler son projet de croissance. Le groupe de e-commerce avait annoncé la semaine passée vouloir réaliser une augmentation de capital de 300 millions d'euros d'ici la fin de l'année, dans le but de financer "le déploiement international du Groupe" et de "renforcer ses capacités technologiques de premier plan". Une opération qui doit lui permettre de devenir "le premier écosystème technologique pour les marketplaces".

La plus grosse partie de cette levée de fonds sera affectée à la hausse des dépenses d'investissements devant favoriser la croissance future. Le reste, plus des facilités de crédit renouvelable, sera alloué au renouvellement du fond de roulement et au renforcement du bilan afin de faire face aux variations de trésorerie en cours d'année.

La maison-mère de Cdiscount, qui a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 2,225 milliards d'euros (+1,4%) et une GMV (Gross Merchandise Value) de 4,207 milliards (+7,9%), entend bien réaliser en 2021 une activité de 2,3 milliards d'euros et une GMV de 4,5 milliards. L'EBITDA de la plateforme d'e-commerce est attendu supérieur à 160 millions d'euros, quand la contribution d'Octopia, la filiale de solutions technologiques pour les marketplaces, devrait être négligeable. Les dépenses d'investissements devraient, elles, se situer entre 90 et 100 millions d'euros.

A moyen terme, c'est-à-dire à l'horizon 2025, le chiffre d'affaires visé par Cnova est de 4 milliards d'euros, pour un objectif de GMV de 12 milliards. Sur ces 12 milliards, 60% à 65% proviendrait de la plateforme de commerce en ligne, et 35% à 40% seraient générés par Octopia.

La contribution d'Octopia devrait par ailleurs devenir positive pour l'EBITDA à partir de 2023, avant que sa marge n'atteigne celle de Cdiscount à partir de 2025, jusqu'à dépasser celle du groupe à plus long terme. Le géant de la vente en ligne devrait quant à lui connaître une croissance annuelle composée (CAGR) de 30% à 35% sur la période 2021-2025.

Enfin, entre 150 et 170 millions d'euros de dépenses d'investissement sont prévues chaque année entre 2022 et 2025, dont 100 millions rien que pour Cdiscount.

Valeurs associées

Euronext Paris -5.15%
Euronext Paris +0.38%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 07/06/2021 à 12:07:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.