Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valeur du jour en Europe - ABN AMRO : amende pour échapper à des poursuites et effet ricochet pour DANSKE BANK
AOF19/04/2021 à 11:43

(AOF) - ABN Amro gagne 1,39% à 10,83 euros, la banque néerlandaise ayant accepté de verser 480 millions d'euros de pénalités pour mettre un terme à une enquête pour blanchiment d'argent. En revanche, Danske Bank recule de 1,01% à 122,25 couronnes danoises: son directeur général Chris Vogelzang ayant démissionné après avoir été nommé comme suspect par les autorités néerlandaises dans le cadre de l'enquête sur ABN Amro. Cet ancien cadre de la banque néerlandaise sera remplacé par le responsable des risques, Carsten Egeriis.

L'enquête pour blanchiment d'argent avait été révélée en septembre 2019. Le parquet des Pays-Bas avait identifié de sérieuses lacunes dans ses procédures visant à lutter contre le blanchiment d'argent dans le pays. Ces manquements concernaient notamment les processus d'acceptation des clients, de suivi des transactions et de cessation de relations avec les clients entre 2014 et 2020.

" ABN Amro regrette profondément la situation et reconnaît la gravité de l'affaire, ainsi que le fait qu'elle n'a pas rempli son rôle de gardienne dans la lutte contre le blanchiment d'argent ", a déclaré la banque dans un communiqué.

La pénalité sera enregistrée dans les comptes du premier trimestre. Elle comprend une amende de 300 millions d'euros, ce montant reflétant " la gravité, la portée et la durée des manquements identifiés ". Elle intègre aussi 180 millions d'euros de restitutions, représentant les économies générés par ABN Amro en ne mettant pas en place un dispositif anti-blanchissement suffisant.

Commentant son départ, le Directeur général de Danske Bank a déclaré : "Je suis très surpris par la décision des autorités néerlandaises. J'ai quitté ABN Amro il y a plus de quatre ans et je suis à l'aise avec le fait que j'ai assuré mes responsabilités avec intégrité et dévouement. Mon statut de suspect ne signifie pas que je serai inculpé ".

Chris Vogelzang a justifié sa décision par la " situation spéciale " de la banque danoise, qui est soumise à " examen attentif " du fait  des accusations de blanchiment de sa filiale estonienne. Cette dernière est l'objet d'une enquête depuis 2018 à propos de 200 milliards d'euros de transactions suspectes.

Valeurs associées

Tradegate +1.11%
Euronext Amsterdam -0.50%
LSE Intl -0.04%
OTCBB 0.00%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 19/04/2021 à 11:43:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer