Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La valeur du jour à Wall Street - Tesla tousse en Bourse grippé par ses mauvais chiffres de production du 3e trimestre 2022
information fournie par AOF03/10/2022 à 16:28

(AOF) - Tesla Motors perd 6,19% à 248,82 dollars, après avoir annoncé le 2 octobre qu'il avait produit plus de 365 000 véhicules et livré plus de 343 000 véhicules au troisième trimestre, soit moins qu'anticipé par les marchés. De fait, les analystes de Wall Street s'attendaient à mieux au dernier trimestre, prévoyant environ 371 000 livraisons, selon les données de FactSet. "Il devient de plus en plus difficile d'assurer la capacité de transport des véhicules et à un coût raisonnable pendant ces semaines de pointe en matière de logistique", a déclaré l'entreprise dans un communiqué.

L'écart de 22 000 véhicules entre la production et les livraisons est nettement plus élevé que d'habitude - il était d'environ 4 000 au trimestre précédent. Alors qu'un écart aussi important pourrait potentiellement indiquer que la production est supérieure à la demande, Tesla a déclaré que ce trou d'air était lié un problème logistique rencontré à la fin du trimestre.

Historiquement, ses volumes de livraison ont été décalés vers la fin de chaque trimestre en raison de la construction de lots régionaux de voitures. Comme ses volumes de production continuent de croître, il devient de plus en plus difficile d'assurer la capacité de transport des véhicules et à un coût raisonnable pendant ces semaines de pointe en matière de logistique.

Au troisième trimestre, Tesla a commencé à adopter une répartition régionale plus équilibrée des véhicules construits chaque semaine, ce qui a entraîné une augmentation du nombre de véhicules en transit à la fin du trimestre. Ces voitures ont été commandées et seront livrées aux clients dès leur arrivée à destination, a précisé le fabricant.

Tesla publiera ses résultats financiers pour le troisième trimestre de 2022 après la clôture du marché, le mercredi 19 octobre 2022.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Une performance paradoxale

Les données du cabinet EY soulignent que la performance des 16 premiers constructeurs mondiaux a été particulièrement élevée en 2021. Alors que la marge moyenne a reculé pendant trois années de suite, passant de 6,3% en 2017 à 3,5% seulement en 2020, cette marge s'est établie à 8,5% en 2021. Ce niveau constitue un record depuis dix ans. Pourtant le contexte a été particulièrement chahuté pour les constructeurs, confrontés à des pénuries inédites de composants. Les ventes mondiales ont chuté de 14% en 2020, année de la crise sanitaire, pour rebondir de seulement 5% en 2021. Toutefois, l'an passé, les acteurs ont pu tirer les fruits de leurs efforts sur la structure de leurs coûts fixes.

Valeurs associées

NASDAQ -0.19%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 03/10/2022 à 16:28:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.