Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valeur du jour à Wall Street LEVI STRAUSS: les résultats trimestriels dépassent les attentes malgré l'impact du covid
AOF09/04/2021 à 16:51

(AOF) - Levi Strauss bondit de 4,45% en début de séance à Wall Street, à 26,13 dollars par action, dans le sillage de la publication de résultats trimestriels meilleurs qu'attendu et de la révision à la hausse de ses perspectives. Pour la période allant de décembre 2020 à février 2021, le plus célèbre fabricant de blue jeans a en effet enregistré un bénéfice par action ajusté de 34 cents, en baisse de 15%, mais largement au-dessus du consensus FactSet qui tablait sur 24 cents. Le bénéfice net ressort quant à lui en repli de 7% à 143 millions de dollars, soit 35 cents par action.

L'EBIT ajusté a quant à lui reculé de 8% à 174 millions de dollars, mais sa marge a en revanche progressé de 70 points de base à 13%.

Pour sa part, le chiffres d'affaires a également dépassé les attentes: en s'établissant à 1,306 milliard de dollars (-13%), il bat le consensus d'à peine 6 millions de dollars.

"Cette baisse est principalement due aux impacts de la pandémie de COVID-19, y compris la réduction du trafic et les fermetures en cours des points de vente pendant une partie du trimestre sur certains marchés", explique Levi Strauss. Le groupe de prêt-à-porter estime qu'environ un tiers des magasins en Europe et 15% dans le reste du monde étaient fermés lors du trimestre passé.

"De plus, le premier trimestre de l'exercice 2021 n'a pas bénéficié d'un Black Friday, contrairement au premier trimestre de l'exercice 2020, ce qui a eu un impact négatif d'environ 3 points de pourcentage sur la comparaison des revenus nets d'une année sur l'autre", a ajouté la société basée à San Francisco.

Cette performance, malgré tout jugée solide, a toutefois pu compter sur la croissance des ventes en ligne (+41%), qui représentent désormais 26% des ventes totales.

Fort de cette performance meilleure qu'espérée, Levi Strauss a également annoncé le paiement d'un dividende de 6 cents par action au second trimestre, en hausse de 2 cents par rapport au précédent trimestre.

Enfin, la société californienne a relevé ses perspectives de chiffre d'affaires pour le premier semestre de l'exercice 2021, misant sur une croissance de 24 à 25 % sur un an, ainsi que sur un BPA ajusté de 41 et 42 cents. Chip Bergh, le directeur général de Levi Strauss, s'est de plus déclaré confiant dans la capacité de son groupe à atteindre une marge d'EBIT ajusté de plus de 12%, "une fois que le chiffre d'affaires aura retrouvé son niveau pré-pandémique". 

AOF - EN SAVOIR PLUS

Réduction de l'emprunte carbone pour les produits d'entretien

Suite aux préoccupations environnementales croissantes des consommateurs, les lessives, produits d'entretien de la maison bio ou verts sont en plein essor. De même que le créneau des produits naturels, comme le bicarbonate de soude, le savon noir ou le vinaigre ménager. Les bonnes performances de petites marques comme YOU, Maison Verte (groupe Swania) ou L'Arbre Vert incitent les géants du secteur à prendre un virage écologique. Swania est le numéro deux des produits d'entretien écologiques derrière L'Arbre Vert.

Le groupe Unilever va investir 1 milliard d'euros pour abandonner complètement les produits chimiques dérivés de combustibles fossiles pour ses produits d'entretien et de nettoyage d'ici à 2030.

Valeurs associées

NYSE -0.69%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 09/04/2021 à 16:51:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer