Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La valeur du jour à Wall Street - Les banques américaines soignent leurs actionnaires
information fournie par AOF29/06/2021 à 16:54

(AOF) - Les tests de résistance annuels du secteur bancaire américain ayant été une réussite, les restrictions imposées par la Fed pour rémunérer leurs actionnaires ont été levées. A l'exception de Citi, tous les grands établissements de Wall Street ont dévoilé hier soir une augmentation du dividende et/ou des rachats d'actions. En Bourse, si Citi et Bank of America perdent du terrain, Morgan Stanley, Goldman Sachs et JPMorgan progressent. Citi, la moins généreuse du lot, a maintenu son dividende à 51 cents par action.

Morgan Stanley a été l'une des plus généreuses et annoncé un doublement son dividende à 70 cents par action pour le troisième trimestre et une augmentation de son programme de rachat d'actions à 12 milliards de dollars. Ce dernier court jusqu'à fin juin 2022.

" Morgan Stanley a accumulé d'importants capitaux excédentaires au cours des dernières années (...). Les mesures prises par le conseil d'administration reflètent sa décision de réinitialiser notre base de capital conformément aux besoins de notre modèle d'activité transformé. En particulier, la Gestion de fortune et la Gestion d'actifs fournissent des bénéfices stables et durables qui soutiennent un ratio de distribution considérablement plus élevé. ", a déclaré le PDG, James P. Gorman.

Wells Fargo prévoit pour sa part d'augmenter son dividende du troisième trimestre 2021 de 10 cents à 20 cents par action, sous réserve de l'approbation du conseil d'administration de la société lors de sa réunion régulière en juillet. En outre, le plan d'allocation du capital de Wells Fargo prévoit des rachats d'actions d'environ 18 milliards de dollars pour la période de quatre trimestres allant du troisième trimestre 2021 au deuxième trimestre 2022.

Les autres banques ont été moins généreuses vis-à-vis de leurs actionnaires. Bank of America a a l'intention d’accroître de 17% le dividende trimestriel à 21 cents par action pour le troisième trimestre. A la même époque, celui de Goldman Sachs passera de 1,25 dollar par action à 2 dollars et celui de JPMorgan de 90 cents à 1 dollar.

Valeurs associées

NYSE 0.00%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%
NYSE 0.00%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 29/06/2021 à 16:54:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.