1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valeur du jour à Wall Street - INTEL : des perspectives assombries par le cloud
AOF25/01/2019 à 16:41

(AOF) - Ces dernières années, Intel compensait la faiblesse de son activité historique, les puces pour PC, grâce au dynamisme des microprocesseurs pour serveurs, en forte demande en raison du développement du cloud computing. Ses clients ont été gourmands en puces pour serveurs sur les 9 premiers mois de 2018, l'activité progressant de 45%. Disposant d'importants stocks, leur demande a été plus faible que prévu au quatrième trimestre et devrait le rester pendant deux trimestres, le temps de l'écouler. Les revenus et perspectives décevants qui en découlent font plonger l'action de 7,3% à 46,14 dollars.

Le numéro un mondial des semi-conducteurs affiche ainsi la plus forte baisse du Dow Jones.

Entre octobre et décembre, la firme de Santa Clara a généré un bénéfice net de 5,2 milliards de dollars, soit 1,12 dollar par action contre une perte de 687 millions de dollars, un an plus tôt. Cette dernière s'expliquait par la réforme fiscale. Le bénéfice par action ajusté est, lui, ressorti à 1,28 dollar, soit 6 cents de mieux que le consensus.

La déception est venue du chiffre d'affaires : il a augmenté de 9,4% à 18,657 milliards de dollars là où le marché visait 19,01 milliards de dollars. La croissance de la division Data center (puces pour serveurs) a été moindre que prévu, ses revenus enregistrant une hausse de 8,7% de à 6,07 milliards de dollars. Ils sont ressortis sous le consensus FactSet de 6,35 milliards de dollars.

Si Intel a été confronté à une moindre demande pour ces produits, le groupe technologique a aussi été victime d'un ralentissement des ventes en Chine, conséquence de la guerre commerciale, et de la contreperformance des derniers iPhone. Intel a en effet remplacé Qualcomm en tant que fournisseur de puce modem pour ce composant.

Intel a averti que ces vents contraires devraient persister pendant deux trimestres. Et de fait, ses objectifs sont bien inférieurs aux attentes pour le premier trimestre. Le numéro un mondial des semi-conducteurs vise un chiffre d'affaires de 16 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 87 cents, à comparer avec respectivement 17,37 milliards de dollars et 1,01 dollar pour Wall Street.

Pour autant, ses prévisions annuelles sont globalement en ligne avec le consensus car il prévoit un fort redémarrage de la croissance de l'activité puces pour serveurs au second semestre. Intel table sur un chiffre d'affaires de 71,5 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 4,60 dollars, contre les prévisions moyennes des analyses de 73,1 milliards de dollars et 4,53 dollars.

Pour JPMorgan, les investisseurs pourraient considérer les perspectives d'Intel pour l'ensemble de l'année avec scepticisme, un avis partagé par Credit Suisse. Ce dernier explique qu'elles impliquent une croissance d'environ 30% de la division puces pour serveurs sur la seconde partie de l'année, contre 15% traditionnellement.

Valeurs associées

NASDAQ -0.49%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 25/01/2019 à 16:41:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer