Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La valeur du jour à Wall Street - Google : enquête en Europe sur ses pratiques dans l'affichage publicitaire
information fournie par AOF22/06/2021 à 16:44

(AOF) - La Commission européenne a ouvert une enquête formelle afin de déterminer si Google avait enfreint les règles de l'UE en matière de concurrence en favorisant ses propres services de technologies d'affichage publicitaire au détriment de prestataires de services de technologie publicitaire, d'annonceurs et d'éditeurs en ligne concurrents. En Bourse, l'action de sa maison-mère Alphabet sous-performe à peine l'indice Nasdaq Composite : -0,29% à 2 521,88 dollars.

Elle examinera si la firme de Mountain View fausse la concurrence en limitant l'accès de tiers aux données des utilisateurs à des fins publicitaires sur des sites web et des applications, tout en réservant ces données pour son propre usage.

Dans le cadre de son enquête approfondie, Bruxelles examinera en particulier l'obligation de recourir aux services Display & Video 360 et/ou la régie publicitaire de Google (Google Ads) pour acheter des affichages publicitaires en ligne sur YouTube. Display & Video 360 offre une solution de gestion des campagnes publicitaires, dédiée aux entreprises

Les limiers européens se pencheront également sur l'obligation d'utiliser Google Ad Manager pour offrir des affichages publicitaires en ligne sur YouTube, mais aussi sur l'avantage apparent conféré à Ad Exchange (AdX : plateforme automatisée de vente et d'achat d'espaces publicitaires) de Google par DV360 et/ou Google Ads, ainsi que l'avantage potentiel conféré à DV360 et/ou à Google Ads par AdX.

L'enquête examinera aussi les restrictions imposées par Google en ce qui concerne la capacité de tiers d'accéder aux données relatives à l'identité ou au comportement des utilisateurs ; données disponibles pour ses propres services d'intermédiation publicitaire de Google.

Enfin, la Commission s'intéressera aux projets du groupe d'interdire le placement de "cookies" tiers sur Chrome et de ne plus mettre l'identifiant publicitaire à la disposition de tiers sur les appareils mobiles intelligents de type Android lorsqu'un utilisateur renonce à la publicité personnalisée.

" Une concurrence équitable est importante - à fois pour permettre aux annonceurs d'atteindre les consommateurs sur les sites des éditeurs et pour permettre aux éditeurs de vendre des espaces aux annonceurs - afin de générer des revenus et de financer les contenus " a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence.

Les entreprises européennes choisissent d'utiliser les outils publicitaires de Google "parce qu'ils sont compétitifs et efficaces", précisant que le géant du web "continuera de s'engager de manière constructive avec la Commission européenne."

AOF - EN SAVOIR PLUS

Valeurs associées

NASDAQ +3.58%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 22/06/2021 à 16:44:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.