Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La valeur du jour à Wall Street General Mills soutenu par des objectifs plus optimistes
information fournie par AOF08/09/2021 à 17:24

(AOF) - General Mills gagne 4,8% à 59,53 dollars, soutenu par des prévisions plus encourageantes. Le géant américain de l'agroalimentaire, propriétaire notamment des marques Häagen-Dazs, Géant Vert ou encore Old El Paso s'attend désormais à ce que ses ventes nettes organiques et son bénéfice ajusté pour l'exercice 2022, débuté le 1er juin dernier, se situent dans le haut de la fourchette de ses prévisions antérieures, dans un contexte d'évolution de l'environnement opérationnel et après l'acquisition du portefeuille de friandises pour animaux de compagnie de Tyson Foods.

Après une bonne tendance au premier trimestre, General Mills anticipe ainsi un repli organique des ventes nettes d'environ 1%. Il prévoyait jusque une baisse comprise entre 1% et 3%. Le bénéfice ajusté est attendu en baisse de 2% contre une contraction de 2% à 4% envisagée auparavant.

Le bénéfice par action ajusté devrait quant à lui rester stable ou reculer jusqu'à 2%. A noter que ces estimations ne tiennent pas compte de l'impact de la cession de Yoplait en Europe.

En mars dernier, le groupe américain avait annoncé la vente de sa participation majoritaire de 51 % dans Yoplait à Sodiaal, qui en contrôle déjà 49 %, " en échange de la pleine propriété de l'activité canadienne de Yoplait et d'un taux de redevance réduit pour l'utilisation des marques Yoplait et Liberté aux Etats-Unis et au Canada".

AOF - EN SAVOIR PLUS

Des difficultés pour les acteurs du secteur

Les  entreprises de l'agroalimentaire demandent des aides pour la valorisation des stocks des invendus à travers notamment un crédit d'impôt et un plan de relance spécifique.

Même un grand groupe comme Danone remet en question sa stratégie. Pour la première fois depuis 2011 il a mis en place un plan de restructuration consistant en la réalisation d’un milliard d'euros d'économies, une rationalisation du portefeuille de produits et la suppression de 2.000 postes. Son dirigeant estime, qu’au-delà du choc de la Covid, le groupe est resté trop longtemps tourné vers une stratégie globale et non locale.

En revanche Nestlé se porte mieux. Sur les neufs premiers mois, sa croissance organique a été de 3,5 %, portée par un fort dynamisme de l'activité au troisième trimestre (+5 %) et par ses activités de café et d'alimentation pour animaux domestiques.

Valeurs associées

NYSE -0.69%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 08/09/2021 à 17:24:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.