Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La valeur du jour à Wall Street FOOT LOCKER grimpe grâce à ses profits retrouvés au premier trimestre
information fournie par AOF21/05/2021 à 17:28

(AOF) - Foot Locker gagne 3,1% à Wall Street, à 61,55 dollars par action, après avoir fait état un peu plus tôt de résultats trimestriels bien supérieurs aux attentes. Le célèbre distributeur de vêtements de sport a en effet retrouvé le chemin des bénéfices au premier trimestre 2021, avec 202 millions de dollars engrangés, soit 1,93 dollar par action, après une perte de 110 millions un an plus tôt. En données ajustées, le BPA s'établit à 1,96 dollar, alors que les analystes de FactSet anticipaient 1,12 dollars.

Les ventes ont bondi pour leur part de 83% à 2,15 milliards de dollars, contre 1,9 milliard attendu. A périmètre comparable, elles ont grimpé de 80,3%, dépassant les anticipations du marché, qui tablait sur une croissance déjà forte de 53,7%. Qui plus est, les ventes sont même ressorties en hausse de 3,6% par rapport au premier trimestre 2019.

Au cours du premier trimestre, la société a ouvert 12 nouveaux magasins, en a remodelé ou déménagé 15, et en a fermé 58. Au 1er mai 2021, elle exploitait au total 2 952 points de ventes dans 27 pays en Amérique du Nord, en Europe, en Asie, en Australie et en Nouvelle-Zélande. En outre, 131 magasins franchisés Foot Locker étaient exploités au Moyen-Orient.

"Notre offre produits a trouvé un très bel écho auprès de nos clients, entraînant une force dans nos magasins et un élan continu dans notre activité numérique, s'est réjoui Richard Johnson, le CEO de Foot Locker. Avec de forts vents favorables sur les produits, nous restons optimistes quant à notre catégorie et à notre capacité à générer une croissance, une rentabilité et une valeur pour les actionnaires à long terme".

Andrew Page, le directeur financier du groupe, a ajouté que "la fraîcheur de nos stocks, associée à une demande robuste dans l'ensemble de notre assortiment, a entraîné une activité promotionnelle nettement moindre au cours du premier trimestre, ce qui a favorisé l'expansion de la marge brute et l'amélioration de la rotation des stocks".

Compte tenu des incertitudes qui continuent de peser sur les perspectives en raison de l'épidémie de covid-19, Foot Locker n'a pas tenu pour le moment à fournir d'objectifs pour l'exercice en cours.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Difficultés inédites pour les grands magasins

Le secteur doit affronter une conjonction d’épreuves inédites suite à la crise sanitaire : fermeture des points de vente, désertion des clients internationaux et désaffection des Français pour la mode. Les Galeries Lafayette vont perdre la moitié de leur chiffre d’affaires cette année (soit 1,7 milliard d’euros) et subir des pertes d’exploitation très significatives, comme ils n’en ont jamais enregistré depuis vingt-cinq ans. Le retour en France des touristes internationaux devrait être très progressif. Le groupe estime qu’il ne devrait retrouver le niveau de 2019 qu’en 2024. Le Bon Marché ou Le BHV pâtissent également du télétravail et des nouvelles restrictions à l’utilisation de la voiture dans la capitale. Le groupe Printemps, qui a obtenu un PGE de 150 millions d’euros, va fermer sept magasins en France. Pour se redresser, les acteurs misent sur le numérique et modifient leur positionnement en se tournant davantage vers la clientèle locale et en transformant les magasins en des lieux de vie.

Valeurs associées

AMEX 0.00%
NYSE +2.43%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 21/05/2021 à 17:28:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.