1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La valeur du jour à Wall Street - COMCAST vient défier WALT DISNEY dans le dossier 21ST CENTURY FOX
AOF23/05/2018 à 17:08

(AOF) - Comcast perd 1,91% à 31,91 dollars après avoir officialisé son entrée sur le ring contre Walt Disney. Le groupe de médias, maison-mère de NBCUniversal, a annoncé qu'il se trouve dans une "phase avancée de préparation" d'une offre 100% en cash sur certains actifs (studios de télévision et de cinéma, activités dans le câble et télévision à l'international) de 21st Century Fox (+1,07% à 38,58 dollars). Comcast assure qu'elle sera supérieure à celle de Disney (-1% à 103 dollars), lancée mi-décembre et qui valorise ces mêmes actifs de Fox 52,4 milliards de dollars.

L'offre faite par Walt Disney est intégralement en titres et comprend également une reprise de dettes pour 13,7 milliards de dollars.

Début mai, Reuters avait déjà indiqué que Comcast allait essayer de doubler Walt Disney pour l'acquisition de 21st Century Fox. A l'époque, ces rumeurs avaient fait réagir Jefferies : il soulignait alors qu'un assaut de Comcast sur Fox risquait de raviver les craintes des investisseurs quant au niveau d'endettement de la maison-mère de NBCUniversal.

La recomposition suspendue à la décision sur le rapprochement AT&T/Time Warner ?

Jefferies levait une autre interrogation, reprise quelques jours plus tard par le bureau d'études KeyBanc, qui portait sur la pertinence de se lancer dans un deal aussi énorme plutôt que de racheter des actions. Jefferies se montrait plutôt pro-rachats d'actions tandis que KeyBanc soulignait l'intérêt opérationnel de créer "un leader mondial des médias" et les gains d'efficacité opérationnelle qui en seraient issus.

En venant empiéter sur les plates-bandes de Walt Disney, Comcast ouvre en tout cas un nouveau front. En effet, les trois acteurs (Fox, Disney et Comcast) sont déjà face à face dans un autre dossier : l'acquisition de Sky. La chaine à péage britannique fait en effet l'objet d'une offre de 21st Century Fox.

Mais, pour amadouer les autorités de la concurrence britanniques, ce dernier a proposé d'exfiltrer Sky, une fois l'opération menée à bien, chez Disney qui devrait être devenu, entretemps, sa maison-mère. Mais, Comcast est une nouvelle fois venu jouer les trouble-fêtes en proposant le 25 avril 22 milliards de livres pour racheter Sky.

S'il est encore trop tôt pour savoir avec précision comment va se terminer cette affaire, une chose semble actée : les différents acteurs de la partie vont sans doute attendre de voir comment évolue l'autre rapprochement géant en cours dans le secteur, entre AT&T et Time Warner. Si les autorités américaines y mettent un veto définitif, les rêves de grandeur de Comcast, Disney et Fox risquent fort de voler en éclats.

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer