Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La valeur du jour à Wall Street - Cisco : des analystes partagés après sa réunion investisseurs
information fournie par AOF16/09/2021 à 17:22

(AOF) - L'action Cisco (-0,30% à 57,39 dollars) affiche l'un des replis les plus faibles d'un indice Dow Jones dans le rouge au lendemain de sa journée investisseurs. Si certains analystes ont apprécié l'exercice, en particulier Credit Suisse qui a relevé son opinion à Surperformance, d'autres regrette l'avance d'effet de levier alors même que 50% des revenus du groupe devraient provenir des logiciels d'ici 4 ans. Or, ces produits sont traditionnellement très lucratifs pour les groupes technologiques.

Le spécialiste des équipements de réseaux vise par ailleurs une croissance annuelle des revenus de 5% à 7% jusqu'à l'exercice 2025, soutenue par une progression de 15% à 17% des solutions par abonnement. Le profit ajusté est aussi attendu en hausse annuelle de 5% à 7%. La firme technologique s'est enfin engagé à restituer chaque année aux actionnaires un minimum de 50 % du flux de trésorerie disponible.

Credit Suisse motive notamment son changement d'opinion par le fait que la croissance des commandes de produits est plus durable qu'il ne le pensait auparavant. " L'absence de levier d'exploitation dans les prévisions de Cisco est un sujet de préoccupation pour les investisseurs, mais nous pensons que Cisco est prudent dans ses prévisions étant donné qu'il est en train de procéder à une transition active de ses activités " ajoute le broker.

Pour sa part, JPMorgan juge important de noter que Cisco a mis l'accent sur la recherche d'opportunités sur les marchés "d'expansion" qui soutiendront une croissance sensiblement meilleure que les attentes avant l'événement (consensus de +3%).

UBS observe que le groupe a communiqué des informations limitées sur ces nouveaux marchés et explique l'absence d'effet de levier sur la marge par la hausse des coûts des composants. 

AOF - EN SAVOIR PLUS

Ericsson, revitalisé par la 5G

Le groupe suédois était en difficultés il y a encore quelques années. Néanmoins, il a saisi l'opportunité de la 5G pour fortement consolider ses positions. Il est le seul équipementier à avoir remporté des contrats 5G à la fois aux Etats-Unis et en Chine. Avec la Corée du Sud et le Japon, ces deux pays ont été parmi les premiers au monde à lancer la 5G. Les Etats-Unis comptent désormais 1 million d'abonnés 5G, ce chiffe ayant dépassé la barre des 100 millions en Chine.

A travers sa stratégie « Focused », Ericsson a stoppé sa diversification pour se recentrer sur les équipements, qui constituent les trois quarts de son chiffre d'affaires. Néanmoins cette stratégie n’est pas sans risques. Lorsque les opérateurs télécoms seront tous équipés en 5G, ses concurrents comme Huawei et Nokia, présents sur toute la chaîne de valeur (matériel pour réseaux fixes, mobiles,  cloud, smartphones), pourront compter sur leurs autres activités.

Valeurs associées

NASDAQ +1.97%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 16/09/2021 à 17:22:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.