1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valeur du jour à Paris PERNOD RICARD : smooth Tuesday
AOF14/01/2020 à 12:21

(AOF) - Pas de "dry January" pour Pernod Ricard qui progresse de plus de 2% à 166,10 euros, soutenu par Jefferies. Ce dernier a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 182 euros sur le numéro deux mondial des vins et spiritueux dans la perspective des résultats semestriels, le 13 février prochain. Globalement, le broker, comme le marché, s'attend à un ralentissement de la croissance des ventes et du résultat opérationnel. Rien de grave tant la base de comparaison est défavorable.

Le premier semestre 2019 du groupe familial avait été excellent. " Le meilleur semestre depuis huit ans ", s'était réjouit à l'époque le patron, Alexandre Ricard. Une aubaine liée à la soif retrouvée des Chinois et des Indiens après une période de, relative, abstinence.

Désormais, ces deux pays clefs ont retrouvé leur rythme de consommation de croisière. Ainsi, le consensus table sur une croissance organique de l'Ebit de 3% (+3,1% chez Jefferies) après +12,8% au premier semestre 2019.

Pour l'exercice complet, observe le broker, le marché est plus prudent qu'auparavant puisqu'il vise une croissance organique de l'Ebit de 6,2% contre +7,9% fin septembre. Pernod Ricard, lui, anticipe une croissance comprise entre 5% et 7%.

Dans cadre, le consensus comme Jefferies prévoient une accélération des résultats au second semestre, même si, reconnaît, l'analyste, une hausse des taxes douanières américaines, légalement possible à partir du 17 février, changerait la donne. Les ventes de Jameson aux Etats-Unis représentent en effet 5% de ses ventes.

Pour autant, l'essentiel est ailleurs. Jefferies, à l'image de certains autres analystes, estime que le plan de transformation " Transform & Accelerate " initié il y a près d'un an permettra au groupe d'atteindre ses objectifs.

Face aux critiques du fonds activiste Elliott, propriétaire de 2,5% de son capital, le fleuron français s'est fixé l'ambition d'atteindre une croissance annuelle comprise entre + 4 % et + 7 %, avec une amélioration opérationnelle de 50 à 60 points de base par an.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.39%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 14/01/2020 à 12:21:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

0.0032 -17.95%
15.91 -3.40%
1.156 +65.38%
0.3 -2.60%
2.126 -2.16%

Les Risques en Bourse

Fermer