1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valeur du jour à Paris - NICOX monte en puissance aux Etats-Unis
AOF29/01/2019 à 11:42

(AOF) - Nicox grimpe de plus de 4,5% à 6,10 euros, soutenu par une bonne nouvelle. La FDA américaine a terminé la revue du dossier d'Investigational New Drug (IND) pour NCX 4251, un premier traitement ciblé du bord de la paupière pour des patients présentant des épisodes aigus de blépharite, une pathologie de l'œil caractérisée par une rougeur et un gonflement des paupières. Nicox prévoit en conséquence d'initier bientôt l'étude clinique de phase 2, dont les premiers résultats sont attendus au cours du second semestre 2019.

Avec le NCX 4251, la biotech française renforce ainsi sa présence aux Etats-Unis.

En effet, un autre traitement, le NCX 470, dont le potentiel de réduction de la pression intraoculaire (PIO) serait même supérieur à celui du Vyzulta, déjà commercialisé, est actuellement en étude clinique de phase 2 aux Etats-Unis.

Interrogé par l'AOF, le président de Nicox, Michele Garufi, a indiqué que ce traitement pourrait devenir une possible thérapie de première ligne pour la réduction de la PIO chez les patients atteints d'un glaucome.

Le dirigeant a par ailleurs rappelé que son groupe détenait les droits de NCX 470, contrairement à Vyzulta, licencié à Bausch+Lomb. "Détenir l'exclusivité des droits nous permet de dégager le maximum de valeur", a précisé le dirigeant.

Ce dernier n'entend donc plus céder ses molécules à de grands groupes. "En Europe, certains laboratoires privilégient les accords de licence. Je pense qu'il faut plutôt suivre le modèle des biotechs américaines qui développent leurs molécules puis les commercialisent ou se font purement et simplement rachetées", souligne Michele Garufi.

En tout état de cause, les Etats-Unis réussissent à Nicox. En décembre 2017, Vyzulta a commencé à être vendu sur le marché américain grâce à son partenaire Bausch+Lomb.

En début de mois, Vyzulta a reçu le feu vert à la commercialisation du traitement au Canada et devrait recevoir ce même feu vert chez tous les pays qui acceptent les indications de la FDA, comme le Mexique.

Nicox reçoit des redevances nettes croissantes (de 6% à 12% sur les ventes mondiales de Vyzulta) ainsi que des paiements d'étape pouvant atteindre un montant de 150 millions de dollars en fonction des ventes du médicament.

Enfin, Nicox devrait lancer cet été aux Etats-Unis la commercialisation de Zerviate, un traitement dédié au traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

"Nicox est la seule biotech française a être parvenue à homologuer deux traitements, Vyzulta et Zerviate, aux Etats-Unis", rappelle Michele Garufi qui compte bien faire homologuer à terme le NCX 470 puis le NCX 4251.

Valeurs associées

Euronext Paris +1.11%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 29/01/2019 à 11:42:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vette350
    01 février11:21

    Les etats unis reussissent a Nicox.....lol....je rêve ! le gars qui a écrit l'article n'avait pas de titre au moment de l'épisode Naproxcinod !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5518.45 +0.16%
13.09 -0.23%
0.7885 -3.25%
3.944 +2.18%
54.58 -0.27%

Les Risques en Bourse

Fermer