Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La valeur du jour à Paris Faurecia abaisse ses objectifs annuels dans un contexte de pénurie des semi-conducteurs
information fournie par AOF23/09/2021 à 11:16

(AOF) - C’est une mauvaise nouvelle qu’est venu apporter au marché Faurecia ce matin, puisque l’équipementier a revu à la baisse ses objectifs annuels. En cause : les dernières prévisions d’IHS Markit concernant la production automobile mondiale. Elle est en effet attendue désormais à 72 millions de véhicules en 2021, contre 76,8 millions auparavant. Cette forte réduction est principalement due à un impact plus important qu’attendu de la pénurie de semi-conducteurs qui génère une forte volatilité dans les programmes de production des constructeurs automobiles.

Dans un tel contexte, Faurecia vise désormais des ventes annuelles d'environ 15,5 milliards d'euros avec une forte surperformance organique supérieure à +600 points de base, ainsi qu'une marge opérationnelle comprise entre 6 % et 6,2 %.

Auparavant, Faurecia tablait sur des ventes supérieures ou égales à 16,5 milliards d'euros avec une forte surperformance organique supérieure à +600 points de base, associée à une marge opérationnelle d'environ 7%.

En parallèle, Faurecia a également abaissé son objectif annuel de cash-flow net à environ 500 millions d'euros, contre " supérieur à 500 millions d'euros " précédemment.

Dans son communiqué, Faurecia rappelle qu'en 2020, avec une production automobile mondiale similaire (71 millions de véhicules), il avait dégagé des ventes de 14,5 milliards d'euros, une marge opérationnelle de 2,9 % et un cash-flow net de 13 millions d'euros.

En Bourse, au sein d'un secteur automobile en plein rebond, le titre Faurecia parvient à progresser de 5,95% à 40,09 euros. Il faut dire que l'abaissement d'objectifs du jour n'est pas une surprise. UBS estime même ce matin que tous les autres équipementiers automobiles devraient suivre. De plus, Faurecia offre désormais une meilleure visibilité au marché, ce qu'apprécient les investisseurs.

S'agissant de Faurecia, UBS estime que cet abaissement d'objectifs annuels pourrait conduire le consensus à revoir ses attentes à la baisse de 15% à 20% pour l'Ebit 2021.

UBS reste toutefois confiant et souligne que les synergies qui découleront du rapprochement entre Faurecia et Hella ne sont pas reflétées dans les cours.

Au final, il confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 61 euros sur le titre Faurecia.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Un mouvement de consolidation devrait se produire

Selon une étude réalisée par le cabinet Roland Berger et la banque Lazard auprès de 600 entreprises du monde entier, les équipementiers automobiles ont lourdement pâti de la chute du marché automobile sur les six premiers mois : leur marge d'exploitation (Ebit), a chuté à 1,7% (contre 5,1% l'an dernier). Leur endettement s’est alourdi, dépassant, le plus souvent, trois fois leur Ebitda. D’après l’étude, suite à des ventes de véhicules légers neufs qui ne devraient pas dépasser 72 millions en 2020 sur le plan mondial (- 20% sur un an), les revenus des sous-traitants chuteront de 15 % à 20 %. Dans ce contexte fortement dégradé, le nombre d'opérations de fusions-acquisitions, qui devrait une nouvelle fois baisser en 2020, devrait rebondir l’an prochain. Sur un secteur, en pleine transformation, toutes les entreprises n’auront pas, en effet, les moyens d’adapter leur appareil de production à l'électrification des motorisations par exemple.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.69%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 23/09/2021 à 11:16:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.