Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La valeur du jour à paris - EDF : les parlementaires britanniques s'insurgent contre le coût d'Hinkley Point

AOF22/11/2017 à 11:43

(AOF) - Si certains observateurs se plaignent régulièrement de l'impéritie financière d'EDF (+1,4% à 10,195 euros), il semble que dans le financement de la construction de la centrale nucléaire d'Hinkley Point, l'électricien pourrait avoir bien manœuvré. Certes, l'ensemble des risques de construction sont pris par les investisseurs, soit EDF et son partenaire chinois CGN. Le coût est actuellement estimé à 22 milliards d'euros et tout retard ou dépassement sera à leur charge. Mais, en contrepartie, EDF a conclu un contrat avec le Royaume-Uni qui suscite l'indignation des parlementaires britannique

Pendant 35 ans, Londres s'est engagé à racheter au groupe français le prix de l'électricité produite à Hinkley Point au prix de 92,5 livres le mégawattheure, le double du prix de gros actuel. Si le prix de gros est inférieur, les consommateurs britanniques devront régler la différence. Inversement, EDF devra rembourser un trop-perçu lorsque le prix du marché dépassera 92,5 livres.

Le problème pour le National Audit Office, l'organisme chargé de superviser les dépenses publiques pour le compte du parlement en Grande-Bretagne est que les termes du contrat tournent désormais clairement à l'avantage d'EDF.

Ce contrat a été signé en 2013 au moment où le baril de pétrole dépassait les 100 dollars et tous les économistes tablaient sur une progression des prix de l'électricité. Or, la donne a depuis radicalement changé, les cours du pétrole ont chuté et les prévisions des cours de l'électricité sont bien plus prudentes.

Résultat, ces paiements complémentaires, qui alourdiront la facture d'électricité des particuliers, pourraient s'élever jusqu'à 30 milliards de livres, soit cinq fois plus que les projections initiales.

A la lumière du retournement à la baisse des prix de l'énergie, les parlementaires reprochent au ministère britannique de l'Énergie de ne pas avoir essayer de renégocier l'accord au moment du feu vert final, en octobre 2016. Londres a présumé selon eux que les investisseurs dans le projet n'auraient pas accepté un rendement plus faible.

Effectivement, le dossier était électrique en France à l'époque. Inquiet de l'impact du projet sur l'endettement déjà massif d'EDF, le directeur financier Thomas Piquemal, avait préféré démissionner.

Dans leur rapport, les parlementaires critiquent finalement l'architecture même du contrat. En obligeant EDF à prendre tous les risques, le gouvernement a augmenté sensiblement les coûts de la centrale pour les consommateurs.

Valeurs associées

EDF
+2.94%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rlecourt
    23 novembre14:19

    Bref, comme d'habitude les économistes sont justes bons à expliquer le passé mais pour ce qu'est de l'avenir ...ils n'en savent rien. Qui sait quand Hinkley point sera mis en service ils auront peut-être raison ... Ils ont une chance sur deux..

    Signaler un abus

  • agent786
    23 novembre07:00

    ils ont largement le temps de renégocier, des termes dans le brexit comme levier, d'autre accords commerciaux privilégié avec la France pour la suite, des avions que sais-je encore. Et si edf perds encore de l'argent, c'est pas grave, ca fera moins cher aux poteaux qui vont racheter la poule aux œufs d'or.

    Signaler un abus

  • g.prigen
    22 novembre16:18

    Comme quoi nous négocions bien, des fois.

    Signaler un abus

  • yzotop
    22 novembre15:24

    Un contrat c'est un contrat. Ils ont signé, ils ont même pris largement le temps de la réflexion avant de signer donc affaire conclue. CQFD

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

5173.05 +1.53%
0.884 +5.43%
1.1467 +0.01%
1.15745 +0.01%
13.1 +2.50%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.