1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La valeur du jour à Paris AIRBUS pénalisé par les menaces du représentant américain au commerce
AOF09/04/2019 à 12:04

(AOF) - Le ton est monté d'un cran entre les Etats-Unis et l'Europe. Ainsi, le bureau du représentant américain au commerce (USTR) a dévoilé hier soir une liste de produits européens susceptibles de faire l'objet de hausses des droits de douane en représailles aux subventions accordées par l'Union européenne à Airbus. Les avions gros porteurs et les hélicoptères du géant aéronautique européen figurent en première place sur cette liste. Ils sont suivis, entre autres, par des fromages, des vins ou encore du saumon.

Cette offensive américaine s'inscrit dans un conflit de longue haleine entre Airbus et Boeing qui se reprochent mutuellement de bénéficier de subventions publiques illégales devant l'OMC.

" Cette affaire est en litige depuis 14 ans et le temps est venu d'agir ", a tonné Robert Lighthizer, le représentant au commerce des Etats-Unis.

" Notre objectif ultime est de parvenir à un accord avec l'UE pour mettre fin à toutes les subventions incompatibles avec les règles de l'OMC en faveur des gros aéronefs civils ", a-t-il ajouté.

Avant de conclure : " lorsque l'UE mettra fin à ces subventions néfastes, les droits supplémentaires imposés en représailles par les Etats-Unis pourront être levés. "

Les Etats-Unis estime à 11 milliards de dollars par an le préjudice causé par les subventions de l'UE en termes d'échanges commerciaux.

L'USTR annoncera la liste finale de produits après l'arbitrage de l'organe de règlement des différends de l'OMC, dont le résultat est attendu cet été.

La réaction d'Airbus ne s'est pas fait attendre. Le géant européen dénonce une initiative américaine " totalement injustifiée" et indique avoir pris " toutes les mesures nécessaires pour se conformer aux éléments relativement mineurs mis en évidence par l'OMC en mai 2018 (...) concernant les aides alléguées d'Airbus ".

En revanche, Airbus affirme que Boeing n'a montré aucune volonté de se conformer à la décision de l'OMC du 28 mars dernier concernant les subventions qu'il a reçues.

L'adoption attendue cette semaine du rapport de l'OMC permettra à l'UE d'entamer une procédure de sanctions avec des contre-mesures beaucoup plus importantes contre les Etats-Unis, fait valoir Airbus.

Le géant européen conclut toutefois sur une note plus conciliante en évoquant des " tensions commerciales inutiles " et en indiquant que la " seule solution raisonnable est un règlement négocié ".

En conclusion, Neil Wilson, analyste marché en chef chez markets.com, souligne que " bien qu'à l'heure actuelle, il s'agisse d'un problème relativement restreint, lié à l'arrêt sur les subventions d'Airbus, il existe un risque de contagion si l'UE décide de réagir ".

Valeurs associées

Euronext Paris -1.59%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 09/04/2019 à 12:04:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer