Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La société foncière espagnole Reyal Urbis dépose le bilan

Reuters19/02/2013 à 12:59

LA SOCIÉTÉ FONCIÈRE ESPAGNOLE REYAL URBIS DÉPOSE LE BILAN

par Clare Kane et Tomás Cobos

MADRID (Reuters) - La crise de l'immobilier en Espagne a fait mardi une nouvelle victime avec le dépôt de bilan de la société foncière Reyal Urbis, qui n'est pas parvenue à renégocier sa dette avec ses créanciers.

Reyal Urbis, qui croulait sous un endettement de 3,6 milliards d'euros à fin septembre 2012, risque ainsi de devenir la deuxième plus importante faillite espagnole après celle de Martinsa Fadesa qui avait fait défaut sur sept milliards d'euros de dette en 2008.

Des dizaines de sociétés du secteur ont mis la clé sous la porte en Espagne, où les prix de l'immobilier se sont effondrés de 40% depuis leurs pics de 2007. Avec la récession qui se prolonge, les analystes prévoient une poursuite du mouvement de baisse.

La crise de l'immobilier a affecté par ricochet les banques espagnoles, qui ont obtenu l'an dernier une aide européenne de près de 40 milliards d'euros et rechignent aujourd'hui à secourir les acteurs du secteur en difficulté.

Reyal Urbis, contrôlée à 70% par le magnat de l'immobilier Rafael Santamaria Trigo, compte parmi ses créanciers Santander, BBVA, Bankia et Banco Popular.

L'ACTIVITÉ CONTINUE

La société, dont le portefeuille immobilier était valorisé à 4,2 milliards d'euros en juin 2012, a fait savoir qu'elle poursuivrait son activité comme le permet la loi espagnole sur les faillites en attendant un jugement du tribunal de commerce.

Elle restera dirigée par Rafael Santamaria Trigo et espère toujours parvenir à un accord avec ses créanciers compte tenu de "la bonne volonté affichée par toutes les parties prenantes à la négociation".

Reyal Urbis avait jusqu'au 23 février pour conclure un accord de restructuration de sa dette, sous peine d'un dépôt de bilan. Des sources proches des discussions avaient indiqué auparavant que les créanciers avaient rejeté une proposition portant sur 3,6 milliards d'euros.

La Commission nationale des marchés des valeurs (CNMV) - l'autorité de la Bourse de Madrid - a annoncé avant l'ouverture la suspension de la cotation du titre, qui avait fini sur un dernier cours de 0,124 euro lundi - en baisse de 99% depuis le début de la crise en juin 2007.

A la fin 2011, Reyal Urbis détenait dans son portefeuille quelque 888 logements achevés, dans un pays où le nombre de logements inoccupés dépasse le million. La société possède également huit millions de mètres carrés de terrains à bâtir et 237.000 m2 de locaux commerciaux, essentiellement composés de bureaux, centres commerciaux, locaux industriels et hôtels.

Selon les données de Thomson Reuters, Reyal Urbis compte parmi ses principaux actionnaires EBN Banco de Negocios, à hauteur de 4,76%, tandis que les établissements de crédit Unicaja et Caja de Ahorros y Monte de Piedad de Zaragoza, Aragon y Rioja détiennent chacun 4,30%.

Avec la contribution de Tracy Rucinski, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.