Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La SEC veut examiner l'entrée en Bourse de Facebook

Reuters23/05/2012 à 10:47

La SEC veut examiner l'entrée en Bourse de Facebook

par Suzanne Barlyn et Ryan Vlastelica

WASHINGTON (Reuters) - L'action Facebook a poursuivi sa chute mardi, tandis que les gendarmes américains des marchés financiers ont estimé que les problèmes entourant l'entrée en Bourse du réseau social vendredi sur le Nasdaq devaient être examinés.

Après sa chute de 11% la veille, l'action Facebook a terminé en repli de 8,9% à 31 dollars, les investisseurs s'interrogeant sur les perspectives économiques du réseau social. Les volumes restaient très importants, avec 101 millions de titres échangés sur la séance.

À ce prix, Facebook a vu sa capitalisation boursière fondre de plus de 19 milliards de dollars (près de 15 milliards d'euros) depuis son introduction en Bourse à 38 dollars vendredi dernier. En trois jours de cotation, le titre a perdu 18%, et son décrochage pourrait se poursuivre.

D'après les estimations de Wall Street compilées et analysées par Thomson Reuters Starmine, le niveau raisonnable pour l'action Facebook au vu des perspectives de résultats du groupe serait de 9,59 dollars - soit le quart de son prix d'introduction en Bourse.

Les déclarations distinctes de la Securities and Exchange Commission (SEC) et de la Finra (Financial Industry Regulatory Authority) accentuent la pression sur la société, sur les chefs de file de son introduction en Bourse, et sur le Nasdaq, tous vivement critiqués pour les débuts chaotiques du titre sur la cote et son rapide décrochage.

Facebook a connu des problèmes de cotation quelques minutes après son entrée sur le Nasdaq. Morgan Stanley a peut-être contribué à la performance décevante du titre en ayant livré à ses principaux clients des informations négatives sur le groupe peu avant sa mise sur le marché.

Selon des sources proches du dossier, JPMorgan et Goldman Sachs, qui ont aussi garanti le placement des titres Facebook mais à un degré moindre, ont également abaissé leurs prévisions sur les perspectives de Facebook.

"C'est là un sujet de préoccupation d'ordre réglementaire pour nous et, j'en suis certain, pour la SEC (...) Nous nous pencherons dessus ensemble", a déclaré le directeur de la Finra.

LE NASDAQ SOUS PRESSION

De son côté, la SEC a déclaré que les problèmes entourant l'entrée en Bourse de Facebook devaient être examinés, tout en disant qu'ils ne devaient pas ébranler la confiance des investisseurs à l'égard des marchés.

"Je pense qu'il y a beaucoup de raisons d'avoir confiance dans nos marchés et dans leur intégrité, mais il y a des questions qu'il faut regarder, en particulier s'agissant de Facebook", a dit à des journalistes la présidente de la SEC Mary Schapiro, à l'issue d'une audition au Sénat.

L'opérateur boursier Nasdaq OMX, qui a encaissé de lourdes critiques liées aux problèmes de cotation de Facebook, a mis des fonds de côté pour dédommager ses clients. Un recours collectif (class action) avait déjà été déposé mardi dans un tribunal fédéral de Manhattan au nom de tous ceux ayant perdu de l'argent en raison d'un ordre de trading mal géré.

Certains à Wall Street s'interrogent déjà sur la capacité du Nasdaq à accueillir d'autres grandes introductions en Bourse.

"C'est terrible pour les marchés", a commenté l'ancien président de la SEC, Arthur Levitt. "C'est un événement qui aura des implication négatives durables sur un secteur qui peut mal encaisser ce genre de problème, et le dernier chapitre n'a pas encore été écrit."

Le titre Nasdaq a perdu 2% mardi à Wall Street.

Les actionnaires de l'opérateur se sont pourtant montrés compréhensifs lors de l'assemblée générale annuelle du groupe : celle-ci n'a duré que quelques minutes et n'a donné lieu à aucune question sur les problèmes liés à l'IPO de Facebook.

"Clairement nous avons fait des erreurs dans la cotation de Facebook, mais nous tenons toujours à souligner le fait que c'était la plus grande IPO jamais vue et que, vendredi dernier, nous avons traité plus de 570 millions de titres", a déclaré le directeur général de Nasdaq OMX, Bob Greifeld.

Natalie Huet pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.053 -4.01%
5447.44 +0.46%
26.08 +1.95%
1.164 -0.03%
1.568 -0.39%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.