Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La scission de Vivendi en bonne voie pour l'été 2014

Reuters14/11/2013 à 21:45

RÉSULTAT D'EXPLOITATION DE VIVENDI EN NET REPLI

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Vivendi a déclaré jeudi que le projet de scission de sa principale division, l'opérateur SFR, était en bonne voie, aucun obstacle majeur ne semblant susceptible de faire blocage à l'opération programmée pour la fin du premier semestre 2014.

Le groupe de télécoms et de divertissement a par ailleurs confirmé les perspectives de l'ensemble de ses unités pour l'exercice en cours après avoir fait état de résultats conformes aux attentes au troisième trimestre.

Le conglomérat a engagé depuis l'an dernier une refonte de son portefeuille d'activités pour se recentrer sur les actifs de médias en vue de réduire son endettement et redresser le cours de son action en Bourse.

Le processus s'est accéléré récemment avec les cessions de participations dans l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard et l'opérateur Maroc Telecom, et le groupe travaille à présent à une scission de SFR, sa principale division en termes de chiffre d'affaires et son principal pourvoyeur de cash.

"Nous avons passé en revue tous les aspects et (...) nous n'avons pas identifié d'obstacle majeur. Compte tenu du temps que nous avons et de ce que nous avons déjà mis en oeuvre, nous avons bon espoir de pouvoir y arriver dans les temps", a déclaré le directeur financier Philippe Capron.

"Cela ne veut pas dire que cela sera facile. Il s'agit d'un projet très complexe", a-t-il ajouté lors d'une conférence téléphonique.

L'un des principaux défis du projet consiste à répartir le montant de la dette de Vivendi - 7,2 milliards d'euros, une fois déduits le produit des cessions des participations - entre le futur pôle médias et SFR.

Cette répartition sera décidée une fois bouclée la vente de Maroc Telecom au groupe Etisalat programmée pour début 2014, une échéance qui déterminera également l'annonce de la somme qui sera redistribuée aux actionnaires, a précisé Philippe Capron, qui doit quitter Vivendi en janvier pour rejoindre le groupe Veolia Environnement.

PERSPECTIVES CONFIRMÉES

Philippe Capron n'a pas fait de commentaire sur la désignation de son successeur, indiquant seulement que "Vivendi n'était pas en mesure de faire une annonce pour le moment".

Outre un nouveau directeur financier, Vivendi est également en quête d'une nouvelle équipe de direction pour son futur pôle médias qui réunira le groupe de télévision payante Canal+, le label Universal Music et l'opérateur brésilien GVT.

L'avenir de l'opérateur fixe, que Vivendi avait cherché à céder l'an dernier, sera décidé par cette nouvelle équipe, a indiqué Philippe Capron, précisant qu'une cession n'était pas à l'ordre du jour.

Vivendi a souffert une nouvelle fois au troisième trimestre des difficultés de SFR, qui a vu son résultat opérationnel ajusté reculer de 37,8% sur la période.

Le deuxième opérateur de téléphonie mobile devrait toucher un point bas l'an prochain avant de renouer avec la croissance de son Ebitda en 2015, a indiqué Philippe Capron.

Universal a quant à lui brillé au troisième trimestre, affichant une hausse de 36,6% de son résultat opérationnel, les premières synergies avec EMI commençant à porter leurs fruits.

Au global, Vivendi a fait état d'un Ebita de 730 millions d'euros au troisième trimestre, soit une chute de 23,0%, tandis que son chiffre d'affaires est ressorti stable (+0,2%) à 5,348 milliards. Le résultat net ajusté a été de 403 millions (-14,8%).

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 5,31 milliards, un Ebita de 707 millions et un résultat net ajusté de 390 millions, selon un consensus Reuters établi à partir des estimations de cinq analystes.

En Bourse avant la publication des résultats, l'action Vivendi a clôturé la séance à 18,23 euros (+0,5%), donnant une capitalisation boursière de 24,4 milliards d'euros.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.33 +2.15%
220 0.00%
BMW
90.83 +2.55%
5640.1 +0.05%
30.91 +4.11%
1241.354 -0.03%
114.75 +0.61%
41.72 +0.77%
1.398 +2.04%
23.11 +1.14%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.