Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Russie reste un marché prometteur pour Metro

Reuters25/03/2014 à 20:27

LA RUSSIE RESTE UN MARCHÉ PROMETTEUR POUR METRO

par Matthias Inverardi et Emma Thomasson

FRANCFORT (Reuters) - Le groupe de distribution allemand Metro continuera d'investir en Russie malgré la crise ukrainienne, du moins tant que les sanctions occidentales ne se feront pas sentir sur ses marchés, a déclaré son patron Olaf Koch à Reuters.

Metro figure parmi les plus emblématiques des 6.000 entreprises allemandes qui traitent avec la Russie.

Les sanctions décidées par les Etats-Unis et l'Union européenne après l'annexion de la Crimée se sont limitées jusqu'ici à des gels d'avoirs et des restrictions de voyage visant des responsables russes ou criméens.

"Tant que les sanctions contre la Russie n'impactent pas les flux commerciaux, elles n'auront pas d'incidence sur notre activité", a déclaré Olaf Koch dans une interview. "Le pouvoir d'achat est là, et la demande aussi".

Metro est le numéro quatre de la distribution en Russie derrière les groupes locaux X5, Magnit et le français Auchan. Le géant allemand a réalisé l'an dernier le quart de son bénéfice d'exploitation en Russie et les ventes de sa filiale locale, équivalentes à cinq milliards de dollars (3,6 milliards d'euros), ont représenté 9% du chiffre d'affaires total du groupe.

Les conditions de marché difficiles l'ont toutefois contraint à reporter l'introduction en Bourse de sa filiale russe de commerce de gros (cash-and-carry), dont il espérait tirer au moins un milliard d'euros.

Même sans cet apport, Metro a suffisamment de fonds pour accélérer son expansion en Russie en 2014 et 2015, a noté Olaf Koch. "Nous voulons faire plus en Russie, c'est certain", a-t-il dit.

Le projet d'IPO avait été bien accueilli par les investisseurs et devrait être mis en oeuvre dès que les conditions de marché le permettront, a-t-il assuré.

"Les semaines à venir seront importantes pour se faire une idée sur le calendrier", a déclaré Olaf Koch. "Sans un environnement stable, une transaction ne serait pas raisonnable."

2.200 MAGASINS DANS 32 PAYS

L'action Metro, mise à mal par la crise ukrainienne, a perdu 19% depuis le début de l'année à comparer à un recul limité à 2,3% pour l'indice des valeurs moyennes allemandes.

Le groupe détient 2.200 magasins dans 32 pays, y compris ses supermarchés cash-and-carry pour les professionnels et son enseigne d'électronique Media-Saturn. Il possède également les hypermarchés Real et les grands magasins Kaufhof en Allemagne.

Après des années de restrictions pour réduire sa dette, Metro entend porter ses investissements à 1,6 milliard d'euros lors de l'exercice en cours contre 1,2 milliard l'année d'avant.

"On pourrait ouvrir de nouveaux magasins non seulement en Russie mais aussi en Chine et en Turquie, et peut-être bientôt en Inde. Et nous voulons aussi investir dans des marchés plus matures comme l'Allemagne", a dit Olaf Koch.

Si l'IPO ne peut pas avoir lieu en Russie, il faudra revoir ses options, a-t-il admis tout en notant qu'une augmentation de capital ne serait pas une solution privilégiée.

(Véronique Tison pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

204.14 0.00%
0.4 0.00%
2.94 -13.02%
4.12 +5.64%
1.558 -0.89%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.