Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La réforme des APL, pas une mesure d'économie, dit Darmanin
information fournie par Reuters04/07/2019 à 09:45

    PARIS, 4 juillet (Reuters) - La révision du mode de calcul
des aides au logement (APL), que le gouvernement a reportée
cette semaine à début 2020, n'est en rien dictée par le souci de
faire des économies, a déclaré jeudi le ministre des Comptes
publics. 
    "Ce n'est pas une réforme budgétaire" mais plutôt de
"justice sociale", a dit Gérald Darmanin sur RTL.
    Le gouvernement espérait dégager, dès cette année, environ
900 millions d'euros d'économies de cette mesure, qui consiste à
calculer le montant des APL d'un bénéficiaire en fonction de ses
revenus du moment et plus de ceux des années passées.
    La réforme, inscrite dans le budget 2019 mais déjà plusieurs
fois repoussée, ne verra cependant pas le jour avant l'an
prochain en raison principalement des difficultés techniques
qu'elle soulève, a fait savoir Matignon mardi.
    "Manifestement, on a du mal à le mettre en place, on le
mettra en place pour le 1er janvier", a confirmé Gérald
Darmanin.
    "Ce n'est pas une mesure d'économie, a-t-il insisté, puisque
le jour où il y aura une crise économique, le jour où il y aura
plus de gens au chômage, le jour où il y aura plus de
difficultés sociales, automatiquement, cela va augmenter."
    Les APL sont un sujet sensible pour l'exécutif, qui avait
offert en 2017 un premier angle d'attaque aux oppositions en
rognant ces aides de cinq euros par mois pour tous les
allocataires, sans distinction.
    Le logement a constitué depuis le début du quinquennat l'un
des principaux gisements d'économies dans la dépense publique. 

 (Simon Carraud avec Myriam Rivet, édité par Jean-Philippe
Lefief)
 

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.