Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La récession sera pire que prévu cette année en Espagne

Reuters26/04/2013 à 21:32

L'ESPAGNE REVOIT SA PRÉVISION DE PIB ET DE DÉFICIT POUR 2013

par Julien Toyer et Paul Day

MADRID (Reuters) - Le gouvernement espagnol a reconnu vendredi que la récession économique serait encore plus sévère que prévu cette année et que la réduction des déficits lui prendrait plus de temps qu'annoncé, un délai supplémentaire que la Commission européenne semble disposée à lui accorder.

Madrid anticipe désormais une contraction de 1,3% du produit intérieur brut (PIB) cette année au lieu de -0,5% jusqu'à présent, et a revu à la hausse sa prévision de déficit, à 6,3% contre 4,5%.

Cela signifie qu'après un déficit de 7,1% du PIB en 2012 (en excluant les fonds publics investis dans les banques),l'Etat devra trouver 10 milliards d'euros cette année pour atteindre son objectif.

Le retour à la croissance devrait s'amorcer en 2014 avec une hausse de 0,5% du PIB et se confirmer en 2015 à 0,9%, a précisé la vice-présidente du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria.

Le gouvernement estime désormais qu'il lui faudra jusqu'en 2016 pour ramener le déficit sous le plafond de 3% fixé par les règles européennes, soit deux ans de plus que prévu initialement.

La Commission européenne a laissé entendre dès vendredi qu'elle pourrait accorder à Madrid le temps nécessaire pour réduire son déficit.

"Le report de la correction du déficit excessif à 2016 est cohérent avec l'analyse technique actuelle", a dit l'exécutif communautaire dans un communiqué.

La Commission doit rendre sa décision définitive le 29 mai.

RÉFORME DES RETRAITES

"Ce que nous avons réalisé en 2012 fait que nous ne pouvons pas demander de nouveaux efforts importants aux citoyens espagnols", a dit Soraya Saenz de Santamaria lors d'une conférence de presse commune avec le ministre de l'Economie, Luis de Guindos et celui du Trésor, Cristobal Montoro.

Soraya Saenz de Santamaria a insisté sur le fait que les nouvelles prévisions étaient prudentes et que Madrid pourrait bénéficier d'une baisse continue des taux d'emprunts du pays ainsi que d'une reprise progressive de l'économie de la zone euro.

Le taux de chômage en Espagne, qui a atteint au premier trimestre un niveau sans précédent à 27,2%, devrait légèrement se réduire à 27,1% sur l'ensemble de cette année, avant de revenir à 26,7% en 2014 et 25,8% en 2015.

Madrid, qui a dû renoncer à baisser l'impôt sur le revenu l'an prochain, compte toujours le faire en 2015 et prévoit de revoir le niveau de l'impôt sur les sociétés. Les taxes sur la consommation ne seront pas modifiées mais le gouvernement prévoit de revoir la fiscalité de l'énergie et l'impôt sur les sociétés.

Le président du gouvernement, Mariano Rajoy, tente depuis février de trouver un juste milieu entre partisans et adversaires de l'austérité, en promettant de maintenir la discipline budgétaire du pays tout en s'autorisant de nouvelles mesures de relance.

Parmi les mesures annoncées vendredi, le gouvernement s'est engagé à présenter d'ici septembre une nouvelle réforme du système public de retraites, à mettre fin à l'indexation des traitements des fonctionnaires sur les prix et à mener une évaluation de la réforme du marché du travail entrée en vigueur l'an dernier.

Pour le tableau des nouvelles prévisions, voir

Constance De Cambiaire et Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand


Mes listes

valeur

dernier

var.

54 0.00%
14328.89 0.00%
0.918 0.00%
66.87 0.00%
36.56 0.00%
28.49 0.00%
1.209 -0.17%
6.72 0.00%
45.54 0.00%
68.1 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.