Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La production d'électricité et d'acier recule en Chine

Reuters19/01/2016 à 09:50
    * Première baisse de la production d'électricité depuis 1968 
    * La production d'acier recule pour la première fois depuis 
1981 
    * Des secteurs exposés à de fortes surcapacités 
 
    par David Stanway 
    PEKIN, 19 janvier (Reuters) - La production d'électricité et 
d'acier a reculé en 2015 en Chine pour la première fois depuis 
des décennies, alors que l'extraction de charbon s'est 
contractée pour une deuxième année consécutive. 
    Ces multiples tendances illustrent les conséquences sur le 
secteur industriel du basculement que tentent de piloter les 
autorités chinoises vers une économie davantage tirée par les 
services et la consommation intérieure. 
    La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine a 
été en 2015 la plus faible en un quart de siècle, à 6,9%, 
  et les efforts de réorientation de l'activité ont 
mis en lumière des surcapacités colossales dans des secteurs 
tels que le charbon, l'acier et l'électricité. 
    Seul le secteur pétrolier a échappé à ce mouvement avec une 
activité dans les raffineries chinoises en hausse de 3,8% à 
10,44 millions de barils par jour sur l'année, avec un niveau 
record atteint en décembre, montrent les données publiées mardi 
par le Bureau national de la statistique. 
    "Comme les aciéries réduisent leur production, cela 
contracte la demande en charbon et en électricité et le charbon 
est lui-même frappé par la baisse de la demande en électricité 
et en ciment. Cela va être vraiment très mauvais au cours des 
cinq prochaines années", dit Xu Zhongbo, consultant dans le 
secteur de l'acier. 
    La Chine a produit 5.618 milliards de kilowatts/heure (kWh) 
en 2015, soit une baisse de 0,2% en un an, la première depuis 
1968 alors que le pays subissait le choc de la Révolution 
culturelle. 
     
    TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 
    "La croissance économique de la Chine s'est découplée de la 
production d'électricité par les centrales à charbon et 
l'accroissement de la part des services dans le PIB de la Chine 
a aussi contribué à ralentir la demande", remarque Yang Fuqiang, 
chercheur au sein du Conseil de défense des ressources 
naturelles. 
    Cet expert s'attend à un ralentissement de la croissance du 
secteur jusqu'en 2050 à mesure que la Chine s'engage dans une 
"transition énergétique". A ses yeux, avec une surcapacité de 
production des centrales thermiques estimée à environ 200 
gigawatts, la Chine doit cesser d'approuver la construction de 
nouvelles centrales. 
    La production chinoise d'acier a pour sa part reculé de 2,3% 
à 803,8 millions de tonnes en 2015, soit la première baisse 
annuelle depuis 1981, le secteur dans son intégralité subissant 
de plein fouet les conséquences d'une demande en berne et d'une 
offre fortement excédentaire. 
    Environ la moitié des aciéries chinoises sont déficitaires 
alors que les surcapacités du secteur sont d'environ 400 
millions de tonnes par an, soit la moitié de la production 
totale. 
    Le ralentissement de la construction a aussi frappé le 
secteur du ciment, dont la production a diminué de 4,9% en 2015, 
avec là encore des répercussions sur le charbon et l'acier. 
    "La production d'acier va continuer de diminuer cette année, 
particulièrement l'acier pour le bâtiment. Il y a tout 
simplement trop d'appartements et de nombreuses villes n'ont 
plus besoin de construire", dit Xu Zhongbo. 
    La production de charbon a baissé de 3,5% en 2015 et elle 
devrait rester sous pression cette année dans un secteur qui 
affiche des surcapacités d'environ deux milliards de tonnes par 
an. 
 
 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc 
Joanny) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.