1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La présidente du Sénat va tenter de sortir l'Italie de l'impasse

Reuters18/04/2018 à 09:26
    ROME, 18 avril (Reuters) - Le président italien Sergio
Mattarella a convoqué mercredi la présidente du Sénat Maria
Casellati à une réunion où il devrait lui demander de jouer un
rôle de médiatrice pour la formation d'un nouveau gouvernement.
    Maria Casellati, membre du parti de droite Forza Italia de
Silvio Berlusconi, doit rencontrer le président Mattarella à
partir de 11h00 (09h00 GMT).
    Il devrait lui demander d'essayer de faire redémarrer les
négociations entre partis qui se sont enlisées depuis les
élections du 4 mars ou aucun parti ou alliance de partis n'a
obtenu la majorité absolue à lui seul.
    Maria Casellati pourrait mener des consultations plus
souples et moins formelles avec les dirigeants des différents
partis que celles que le président Mattarella a déjà eues.
    Elle devra avant tout convaincre le Mouvement 5 Etoiles
(M5S) d'accepter de négocier avec Silvio Berlusconi.
    Le M5S anti-système est le premier parti politique du pays
avec 222 députés sur 630, mais la coalition de droite (Ligue,
Forza Italia et Frères d'Italie) compte 261 élus à la Chambre.
    Le M5S refuse tout accord avec Forza Italia et a tenté sans
succès de diviser la coalition de droite en poussant le
secrétaire fédéral de la Ligue, Matteo Salvini, à rompre avec
Berlusconi.
    Un accord de gouvernement est cependant peu probable avant
les élections régionales prévues le 22 avril dans le Molise (sud
du pays) et en Frioul-Vénétie julienne (nord).    

 (Philip Pullella; Jean Terzian et Danielle Rouquié pour le
service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.302 -0.36%
4853.7 -0.88%
7.14 +11.56%
55.65 -2.49%
2.002 -0.10%

Les Risques en Bourse

Fermer