1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La popularité de Merkel continue de décliner en Allemagne
Reuters27/12/2017 à 12:35

    BERLIN, 27 décembre (Reuters) - La popularité d'Angela 
Merkel ne cesse de décliner en Allemagne puisque près d'un 
électeur sur deux souhaite qu'elle n'accomplisse pas la totalité 
d'un nouveau mandat de quatre années si elle est investie 
chancelière. 
    Selon une enquête d'opinion YouGov pour l'agence de presse 
DPA, 47% des personnes interrogées préfèreraient que la chef du 
gouvernement quitte ses fonctions avant la fin théorique de son 
future mandat prévue en 2021. 
    Ce nombre était de 36% en octobre après le revers historique 
enregistré par son parti, la CDU, lors des élections 
législatives de septembre. 
    L'enquête publiée dans le journal Die Welt montre que seuls 
36% des électeurs souhaitent qu'elle accomplissent en totalité 
un mandat de quatre années, contre 44% il y a trois mois. 
    Après plusieurs semaines de négociations infructueuses avec 
les libéraux du FDP et les écologistes, Angela Merkel s'est à 
nouveau tournée vers les sociaux-démocrates pour tenter de 
former un gouvernement de coalition. 
    Le SPD, qui a participé à une "grande coalition" entre 2013 
et 2017, avait choisi de retourner dans l'opposition après le 
scrutin septembre qui avait consacré un recul historique de 
cette formation. 
    Rien n'indique que conservateurs et sociaux-démocrates 
parviennent à s'entendre à nouveau comme le laissent craindre 
les propos de Sigmar Gabriel, ministre des Affaires étrangères 
et ancien chef de file du SPD. 
    "Si la chancellerie continue à rejeter toutes les 
propositions de réforme de l'UE, il n'y aura pas de coalition 
avec le SPD", a-t-il déclaré dans les colonnes du journal à 
grand tirage Bild. 
     
     
 
 (Madeline Chambers; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

CGG
1.0085 +20.63%
50.27 -3.70%
36.28 +3.07%
13.936 +0.36%
30.3 +18.36%

Les Risques en Bourse

Fermer