Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La plupart des Bourses européennes terminent en baisse

Reuters10/03/2014 à 20:15

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi, à l'exception de Paris qui est soutenue par les télécoms, les derniers indicateurs économiques chinois ayant pesé sur la tendance, déjà fragilisée par la crise en Ukraine.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,1% à 4.370,84 points. Le Footsie britannique a perdu 0,35% et le Dax allemand 0,91%, alors que l'indice EuroStoxx 50 a cédé 0,08% et le FTSEurofirst 300 0,43%.

Les exportations chinoises ont rechuté en février, contre toute attente, et la balance commerciale de la Chine a plongé dans le rouge, ce qui ravive les craintes d'un ralentissement marqué de la deuxième économie mondiale.

Ces inquiétudes ont pénalisé entre autres les valeurs des ressources de base, dont l'indice Stoxx a cédé 2,16%. Le sidérurgiste ThyssenKrupp a perdu 3,04% et le groupe minier Anglo American 2,02%.

Dans le même secteur, ArcelorMittal s'est retournée à la baisse dans l'après-midi pour terminer sur une perte de 1,85%, le numéro un mondial de la sidérurgie ayant fait état de perspectives jugées décevantes et peu rassurantes malgré la confirmation de ses objectifs 2014.

"La société parle d'une situation difficile en Chine qui est confirmée par les nouvelles macros négatives la nuit dernière", souligne un trader parisien.

Les investisseurs européens semblent en revanche moins préoccupés par la situation en Ukraine - malgré le renforcement de l'emprise de la Russie sur la Crimée - ce qui a incité certains d'entre eux à réaliser des achats à bon compte, note David Thébault, de Global Equities à Paris.

"Les bruits de bottes à la frontière russo-ukrainienne n'ont pas empêché le S&P 500 d'atteindre un nouveau record historique et l'Eurostoxx d'enregistrer son plus haut niveau en cinq ans et demi (la semaine dernière)", écrivent les stratégistes du Crédit agricole dans une note à ses clients.

"Nous en tirons deux conclusions sur le sentiment de marché: premièrement, les tensions en Europe de l'Est ne sont pas perçues comme déterminantes pour l'élaboration des anticipations globales sur l'économie et sur les marchés; deuxièmement, les investisseurs ne sont pas prêts à revenir sur leur double pari d'une poursuite de l'amélioration de la croissance et d'une politique monétaire leur permettant de maintenir leur préférence pour les actifs risqués."

A la hausse, Iliad, maison mère de Free, a bondi de 11,4% après l'annonce de négociations exclusives avec Bouygues (+8,66%) en vue du rachat du réseau mobile de ce dernier s'il rachète SFR à Vivendi (-0,07%). Orange, le numéro un du marché français, a pris 4,30% mais Numericable, rival de Bouygues pour le rachat de SFR, a chuté de 12,38%.

Sur le marché des changes, le dollar conserve ses gains face à un panier de devises de références dans l'espoir d'une poursuite de l'amélioration du marché de l'emploi après les bons chiffres publiés vendredi.

L'euro se maintient autour de 1,3875 dollar, près de son pic de deux ans et demi à 1,39 dollar atteint vendredi après la réunion de la Banque centrale européenne qui a douché les espoirs d'un nouvel assouplissement monétaire.

Les statistiques chinoises pèsent sur le yuan, pénalisé par les spéculations autour d'un assouplissement progressif de la politique monétaire de Pékin, mais aussi sur les dollars australien et canadien, particulièrement exposés aux fluctuations des marchés de matières premières.

Le pétrole est orienté en baisse, à un peu plus de 101 dollars le baril pour le brut léger américain et à 108 dollars pour le Brent, affecté par les mauvais chiffres du commerce extérieur chinois et des températures en hausse aux Etats-Unis.

L'or s'est repris, au-dessus des 1.340 dollars l'once, dans l'après-midi malgré une révision en baisse de 11,6% de la prévision de Morgan Stanley pour le cours moyen en 2014, à 1.160 dollars.

(Juliette Rouillon pour le service français, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Nicolas Delame)


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.