1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La nouvelle fronde d'Arnaud Montebourg
Le Point23/08/2014 à 23:55

Son discours tranche - encore - avec celui du couple exécutif. Le ministre de l'Économie appelle, dans un entretien explosif au Monde, à "faire évoluer nos choix politiques". "Nous devons apporter des solutions alternatives", réclame Arnaud Montebourg, selon qui "il faut donner la priorité à la sortie de crise et faire passer au second plan la réduction dogmatique des déficits, qui nous conduit à l'austérité et au chômage".Dimanche dernier, c'est pourtant un tout autre son de cloche que faisait entendre Manuel Valls : devant une croissance nulle, il était "hors de question" de changer de politique. Le Premier ministre allait même jusqu'à qualifier d'"irresponsables" ceux qui appelaient, à gauche, à la mise en place d'une stratégie différente."Une aberration économique"Au cours de l'interview publiée par le quotidien, le ministre détaille le fond de sa pensée. "Aujourd'hui, la réduction à marche forcée des déficits est une aberration économique, car elle aggrave le chômage ; une absurdité financière, car elle rend impossible le rétablissement des comptes publics ; et un sinistre politique, car elle jette les Européens dans les bras des partis extrémistes", affirme-t-il. Arnaud Montebourg souhaite également que la France "hausse le ton" face à Angela Merkel. "Nous ne pouvons plus nous laisser faire", tance-t-il. "Si nous devions nous aligner sur l'orthodoxie la plus extrémiste de la droite allemande, cela [...] signifierait...

Lire la suite sur Le Point.fr

51 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • b.renie
    25 août07:57

    Vous postez bien les propos irresponsables de personnages sans sgrupules.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5526.53 -0.03%
1.13797 +0.09%
17.92 -0.39%
3.449 +1.26%
2.469 -2.33%

Les Risques en Bourse

Fermer