1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La montée de Vivendi dans Telecom Italia irrite des fonds

Reuters19/11/2015 à 23:30

par Maria Pia Quaglia MILAN, 19 novembre (Reuters) - Un groupe de fonds d'investissement italiens et étrangers a déclaré jeudi que la demande de Vivendi VIV.PA d'avoir près d'un quart des sièges au conseil d'administration de Telecom Italia TLIT.MI soulevait des problèmes de gouvernance et des questions sur ses intentions vis-à-vis du groupe italien. Vivendi veut que le nombre de sièges au conseil soit porté de 13 à 17 et que quatre de ces 17 sièges lui reviennent à l'issue de l'assemblée générale prévue le 15 décembre. Le groupe français, présidé par Vincent Bolloré, est le premier actionnaire de l'ex-monopole italien des télécommunications depuis juin, lorsqu'il a repris les 8,3% du capital de Telefonica TEF.ES en paiement d'une partie de sa filiale brésilienne GVT, rachetée par Telefonica Brasil VIVT3.SA . Il a ensuite commencé à racheter des actions Telecom Italia après la dissolution de Telco, la holding qui associait l'opérateur espagnol et trois investisseurs financiers italiens et qui détenait auparavant 22,4% du capital. Mardi, Vivendi a annoncé avoir porté sa participation à 20,116%. Dans une lettre addressée au président de Telecom Italia Giuseppe Recchi, à l'administrateur délégué Marco Patuano et à l'ensemble du conseil, les fonds ont demandé que la proposition de Vivendi soit examinée en urgence. Ils disent qu'une telle mesure aurait pour conséquence non seulement de diluer la représentation des investisseurs institutionnels au conseil mais donnerait à Vivendi la possibilité d'"exercer une influence plus grande que ce à quoi lui donne droit la part qu'il détient dans Telecom Italia". Ils s'inquiètent aussi de l'absence de protection contre la possibilité que les membres du conseil de Vivendi influent sur le sort d'une société avec laquelle le groupe français est en concurrence. Telecom Italia et Vivendi n'ont souhaité faire aucun commentaire dans l'immédiat. 23,5% DES SIÈGES POUR 14% DES ACTIONS ORDINAIRES Cette lettre fait suite à une information de Reuters, citant une source du secteur, selon laquelle des fonds italiens actionnaires de Telecom Italia s'inquiétaient de voir de nouveau rabotée leur influence au sein du conseil. La source a précisé que pour l'instant, ces actionnaires ne détenaient que 5% du capital mais désignent les administrateurs représentant l'ensemble des investisseurs institutionnels. Le capital du groupe est détenu à 60% par des fonds étrangers. Lorsque le conseil d'administration actuel a été formé en avril 2014, la liste de candidats dressée par les fonds italiens a obtenu 50,3% des voix. "Vivendi semble se comporter davantage comme un actionnaire activiste", a dit la source avant d'ajouter que le mode de scrutin retenu pour l'AG de décembre n'était pas encore arrêté. L'AG a été convoquée pour approuver le projet de conversion des 6,03 milliards d'actions d'épargne du groupe en actions ordinaires, ce qui se traduirait par une dilution des actionnaires ordinaires actuels. Deux sources proches du gouvernement italien ont déclaré que celui-ci suivait le dossier mais qu'il n'était pas surpris par l'attitude de Vivendi. Pour Sergio Carbonara, fondateur du cabinet de conseil aux investisseurs Frontis Governance, le poids de Vivendi au conseil d'administration serait disproportionné s'il obtenait quatre sièges sur 17, soit plus de 23,5%, alors que sa participation tomberait sous 14% une fois converties les actions d'épargne. "L'élément le plus préoccupant est que Vivendi pourrait disposer d'une influence importante avec une petite participation, étant donné que ses activités sont, dans une certaine mesure, similaires", a-t-il dit en référence à la convergence croissante entre télécommunications et médias. Vincent Bolloré est, via son groupe familial, l'un des principaux actionnaires de l'influente banque d'affaires italienne Mediobanca MDBI.MI et il est considéré comme un proche de l'ex-président du Conseil Silvio Berlusconi, qui contrôle le premier groupe de télévision privée du pays, Mediaset MS.MI . "Les intérêts de Vivendi pourraient entrer en conflit avec ceux de Telecom Italia", a-t-il ajouté. <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ La lettre d'Assogestioni - en italien http://www.assogestioni.it/index.cfm/3,147,11069/lettera_cge_a-telecom-italia_19112015.pdf ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^> (avec Paolo Biondi, Stephen Jewkes et Valentina Za à Milan, Gwénaëlle Barzic à Paris, Marc Angrand pour le service français)

Valeurs associées

-0.86%
-6.49%
-3.16%
-0.79%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.