1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La mixité homme-femme, «c'est une vraie force !»
Le Parisien02/03/2015 à 14:04

La mixité homme-femme, «c'est une vraie force !»

Née près de Barcelone (Espagne), Mercedes Erra est arrivée en France à l'âge de 6 ans sans parler notre langue. Aujourd'hui, cette féministe revendiquée est présidente exécutive d'Havas Worldwide et codirige l'agence BETC qu'elle a fondée il y a vingt ans avec Rémi Babinet et Eric Tong Cuong.

Vous plaidez depuis toujours pour plus d'égalité entre les hommes et les femmes dans la société mais aussi dans l'entreprise. Quel regard portez-vous sur ce sujet en 2015 ?

Mercedes Erra. Nous vivons toujours dans un monde dirigé par les hommes et les inégalités sont criantes. Il suffit de regarder les données mondiales. Selon le rapport des Nations Unies « Gender Gap », 66 % du travail humain est fait par les femmes et elles ne touchent que 10 % de la rémunération mondiale. N'est-ce pas la définition de l'esclavage ? En France, il y a encore beaucoup d'hypocrisie car nous continuons à faire semblant que tout est réglé. Or, les inégalités persistent et notamment dans le monde du travail.

A quel niveau ?

Dès le premier emploi, on note des écarts de salaires. Et cela perdure, car très vite les garçons négocient, pas les filles... Ceci est culturel et vient de loin, les femmes reçoivent un salaire depuis finalement très peu de temps. De même, contrairement aux hommes, les femmes privilégient l'intérêt du travail au salaire.

Pourtant les lignes bougent pour les femmes...

Tout n'est pas noir heureusement. Une des vraies forces de la France c'est son emploi féminin, très élevé, comparé à l'Allemagne ou à l'Italie. Si les femmes peuvent travailler, c'est notamment grâce aux structures d'accueil que sont les crèches et les écoles. De même, depuis des années maintenant, les femmes ont accès à la même formation que les hommes.

Et dans le secteur de la publicité ?

Quand j'ai débuté, toutes les agences de publicité étaient dirigées par des hommes... Cela a peu changé. La communication étant un monde où les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

31 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • frk987
    03 mars11:09

    Si l'on enlève les maladies, les absences les plus variées....du personnel féminin, elles sont surpayées. Sauf bien sûr pour les vieilles filles, véritables perles des secrétariats de direction......

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer