1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La lutte contre la fraude fiscale porte ses fruits

Le Point25/12/2016 à 18:40

L'affaire des Panama Papers a marqué l'année. Image d'illustration.

Bien sûr, il y a eu l'affaire Cahuzac, les Panama Papers ou encore les récents Football Leaks... Cependant, la pression des États sur les fraudeurs fiscaux semble fonctionner. Selon les données de l'OCDE, révélées par Le

Journal du dimanche

, la régularisation des fraudeurs fiscaux à travers le monde a rapporté 70 milliards d'euros. Un demi-million de personnes sont concernées. La France tire son épingle du jeu avec 48 000 contribuables qui ont régularisé leur situation, 22 500 dossiers traités au 30 novembre et 8,4 milliards d'euros récupérés.

Dans le détail, c'est le Brésil qui a récupéré le plus d'argent avec 14,4 milliards d'euros. Suivent les États-Unis (8,6 milliards), la France et l'Italie (8 milliards). L'Afrique du Sud et la Suède (700 millions d'euros) puis la Norvège (300 millions) suivent. Si on ne connaît pas les données exactes des revenus fiscaux rapatriés au Royaume-Uni, en Allemagne ou en Espagne, l'hebdomadaire affirme que cela pourrait se chiffrer à plusieurs milliards.

LIRE aussi Ceux qui se sont fait pincer en 2016

Les progrès de la Suisse

Des mécanismes de récupération de l'argent de la fraude ont été mis en place à la suite de la crise économique de 2008. L'un des dispositifs est l'échange d'informations à la demande entre...

Lire la suite sur Le Point.fr

14 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jpam
    26 décembre12:47

    La "fraude" est bien souvent l'ultime expression de la défense du contribuable qui se sent spolié par un état vorace.

    Signaler un abus

  • mfouche2
    26 décembre11:43

    Les français ne pouvant plus fuir l'enfer fiscal par la fraude le font par l'exil ! Plus de 4000 foyers aisés ou riches ont ainsi quitté la France en 2015 . Bientôt il n'y aura plus que des pauvres en France et c'est bien l'objectif de la gauche car la pauvreté c'est son terreau , son fu.mi.er sur lequel elle prospère .

    Signaler un abus

  • pierry5
    26 décembre09:43

    Tout cela ne sert pas à grand chose, sous la pression des pays environnants, nombre de pays abaissent le taux d'imposition surtout des sociétés, il s'agit de voir les USA dont Trump veut ramener ce taux à 15%. Donc les riches et dynamiques qui veulent gagner de l'argent, en gagneront de plus en plus.

    Signaler un abus

  • franck8
    26 décembre05:22

    Les sanctions financières n'ont jamais vraiment dissuadé les délinquants et les fraudeurs financiers. Il faut y associer les peines de prison ferme.

    Signaler un abus

  • nayara10
    26 décembre00:27

    CoCalala .Macquedodo Dysnailandou,Amazona...PomPome etc ..Et j'en passe toutes ces multinationales à coût de Milliers de milliards KADÔÔ....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer