Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La livraison par drone irréalisable... pour l'instant

Le Parisien22/09/2014 à 12:22

La livraison par drone irréalisable... pour l'instant

Une machine volante mi-avion, mi-hélicoptère livrant un colis rempli -- entre autres -- de croquettes pour chien à un couple de fermiers australiens. Cette vidéo étonnante a été dévoilée le 28 août par Google qui explique travailler sur la livraison par drone au travers de « Project Wing ». Il y a neuf mois, le géant Amazon avait lui aussi fait sensation en révélant « Prime Air », son projet de livraison par voie aérienne avec un film saisissant : un homme passe une commande sur le Web, Amazon prépare son paquet et, une demi-heure plus tard, un drone débarque chez l'acheteur pour déposer le précieux colis.

Si les deux géants de l'Internet se voient déjà concrétiser ce qui ressemble encore à un rêve, il reste encore des obstacles de taille à surmonter, aux Etats-Unis, mais aussi en Europe et dans l'Hexagone ! Techniquement, ces machines volantes sont capables de transporter des objets et de suivre un trajet précis mais, en dehors de l'Australie, « les barrières réglementaires sont nombreuses », précise Francis Duruflé, vice-président de la Fédération française du drone civil et PDG d'Infotron, fabricant de ces petits bijoux de technologie.

«Où se faire livrer si on n'a pas de jardin ?»

 

La réglementation française de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) est en effet stricte en la matière : seuls les vols en vue sont autorisés, jusqu'à 150 m de hauteur maximum, mais en dehors des agglomérations et des rassemblements de personnes ou d'animaux (sauf autorisation préfectorale), des zones proches des aérodromes et de certains espaces aériens réglementés.

 

Par ailleurs, il subsiste aussi des obstacles en termes d'infrastructures. « Comment fait-on pour se faire livrer un colis par un drone, si on n'a pas de terrasse ou de jardin ? » s'interroge Francis Duruflé.

 

Autre bémol, et non des moindres, celui de la sécurité. « Le drone de Google pèse 10 kg, celui d'Amazon ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.986 +0.20%
4.78 -0.83%
27.82 +0.02%
0.87 -0.01%
1.21 -0.03%
4.25 -0.23%
2.325 -1.27%
74.78 +0.97%
51.91 +1.49%
18.772 -0.22%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.