Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Lituanie entrera dans la zone euro le 1er janvier

Boursorama 29/12/2014 à 18:56

L'euro va remplacer le litas lituanien le 1er janvier 2015.

La zone euro va de nouveau s'agrandir à la fin de la semaine avec l'arrivée de la Lituanie. Après l'intégration de la Lettonie il y a un an et de l'Estonie il y a quatre ans, les trois pays baltes auront ainsi adopté la monnaie commune avant la plupart des autres pays d'Europe de l'Est.

Au sein de la zone euro, les discours eurosceptiques se font entendre depuis la crise de la monnaie unique survenue à partir de 2010. Pour autant, l'entrée dans l'euro reste un objectif politique majeur à l'Est du Vieux continent.

Tous les critères d'entrée sont largement satisfaits

Peu d'Etats européens présentent des finances aussi saines que les pays baltes. Malgré une très forte récession en 2009, les données macroéconomiques actuelles de la Lituanie en refont l'un des meilleurs élèves de l'Union.

- Sa dette est maîtrisée, s'établissant à 39% du PIB. La barre arbitraire des 60% à ne pas dépasser pour entrer dans l'euro semble encore lointaine.

- Son déficit 2014 devrait s'établir à 1,9% du PIB, puis 0,9% en 2015. Le critère d'un déficit inférieur à 3% est donc largement atteint. Un chiffre à comparer aux 4,4% de déficit français attendu en 2014.

- Sa croissance est attendue à 2,7% en 2014, puis 3,1% en 2015 et 3,4% en 2016. La croissance du pays est ainsi deux fois plus élevée que la moyenne des Etats-membres de l'UE.

Parité monétaire fixée depuis plus de 10 ans

Certains penseront que la Lituanie fait une erreur en s'enfermant dans un système qui ne lui offrira plus de levier sur sa politique monétaire. Qu'on se détrompe : cela fait plus de 10 ans que la Lituanie a décidé de se passer du levier monétaire.

La parité entre l'euro et le litas a été fixée le 2 février 2002 à 1 euro = 3,4528 litas. La monnaie lituanienne suit donc les variations de l'euro depuis cette date, et le passage à la nouvelle monnaie ne sera donc qu'une conversion qui ne changera pas fondamentalement la politique monétaire du pays.

Le ministre des Finances lituanien s'affiche confiant contre l'opinion publique

Interviewé par nos confrères des Echos, Rimantas Sadzius, ministre des Finances lituanien, se montre confiant vis-à-vis de l'adoption de la nouvelle monnaie.

Interrogé sur les dysfonctionnements de la zone euro, le ministre n'a pas hésité à affirmer qu'il voyait plutôt une amélioration dans le parcours de la monnaie unique. « On a créé le Mécanisme de européen de stabilité pour réagir aux chocs externes. De plus, l'Union bancaire est en bonne voie de réalisation ». « La zone euro fonctionne et elle survivra », a-t-il affirmé.

Egalement interrogé sur le manque de soutien de l'opinion publique lituanienne, le ministre a affirmé : « Regardez les Estoniens : quand ils ont rejoint l'euro, leur soutien était à peine supérieur à 50%, mais en 2013 il est monté à 85% ! Je pense qu'il se produira le même phénomène en Lituanie ».

Fermeté vis-à-vis des objectifs financiers

On retiendra également du ministre des Finances sa fermeté vis-à-vis de des objectifs financiers de son pays. La bonne santé de l'économie lituanienne, qui ravirait bien des dirigeants européens, n'est pas suffisante pour Rimantas Sadzius qui déclarait : « Notre dette atteint 39% du PIB, c'est considérable ! ».

Ce discours de bon élève non satisfait de son 18/20 et qui vise le 20/20 sert principalement à montrer à l'Allemagne d'Angela Merkel que tous les efforts seront faits pour que les finances du pays restent irréprochables à l'avenir. Le pays souhaite par-dessus tout inspirer la confiance et éviter les difficultés que connaissent d'autres Etats de la zone euro comme la Grèce.

19ème membre de la zone euro

La zone euro comptera ainsi 19 membres avec l'entrée de la Lituanie, auxquels s'ajoutent toujours les trois micro-Etats d'origine (Monaco, Saint-Marin et le Vatican) ainsi que la principauté d'Andorre, qui possède ses propres euros depuis la mi-2013. Si l'entrée de la Lituanie dans l'euro change finalement peu de choses pour la politique monétaire du pays, une chose est sûre : les numismates seront ravis d'ajouter une nouvelle série de pièces à leur collection.

X.B.

Mes listes

valeur

dernier

var.

9.15 +2.75%
80.5 -0.73%
10.46965 0.00%
4.56 +0.97%
23.6 -0.42%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.