Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La hausse du prix des cigarettes reportée à octobre

Le Parisien10/05/2013 à 10:51

La hausse du prix des cigarettes reportée à octobre

Le gouvernement et les industriels ont décidé de reporter au mois d'octobre la hausse du prix des cigarettes prévue en juillet, rapporte vendredi le journal «Les Echos». Cette décision a été prise après un premier trimestre où le marché a connu sa première baisse en valeur en dix ans.

La hausse de la fiscalité du tabac devait entrer en vigueur en juillet, mais le recul du marché de 2,50% en valeur au premier trimestre par rapport à la même période en 2012 a incité industriels et gouvernement à reporter la mesure, écrit le quotidien. «Ni les industriels, ni Bercy n'ont intérêt à voir les volumes de ventes de paquets de cigarettes chuter. La hausse des prix anticipée pour juillet devrait donc être renvoyée à octobre», précise le journal, sans citer de source. L'augmentation prévue devait être de l'ordre de 5% à 6%.

La crainte d'une explosion du trafic

En ce début d'année, pour la première fois, la baisse en volume du marché du tabac n'a pas été compensée par la dernière hausse des prix, survenue le 1er octobre 2012, et qui était d'environ 7%. Le marché a ainsi enregistré sa première baisse en valeur depuis les années 2003 - 2004. A l'époque, le marché avait été bousculé par des hausses de taxes, prises au nom de la protection de la santé publique. Elles avaient provoqué une hausse des prix de 40% en quelques mois.

Le recul des ventes de cigarettes est de l'ordre de 9% par rapport au premier trimestre 2012. Il est même de 9,1% pour le mois d'avril. Les associations de lutte contre le tabagisme se félicitent de tels résultats, alors que les buralistes demandent un moratoire sur les hausses des prix. Le gouvernement cherche, lui, tout à la fois à augmenter régulièrement et modérément les prix, de manière à faire reculer le tabagisme, sans pour autant déstabiliser le marché, ce qui risquerait de faire baisser les rentrées fiscales et exploser les achats hors réseau (trafics, achats à...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • cagophil
    10 mai11:17

    c est une HONTE ils veulent maintenir le marché du tabac??c est nouveau comme objectif continuer a TUER pas de souci c est comme le DIESEL

    Signaler un abus

  • Berti84
    10 mai09:55

    Et la Hausse du 1° avril ? Personne n'en a parlé et ce n'était pas un poisson ! Mon buraliste a été lui-même surpris de voir l'augmentation de 10 cts / paquet !

    Signaler un abus

  • mickae82
    10 mai09:51

    cela montre surtout que tout est question d'équilibre et que l'homme ne peut pas faire n'importe quoi.j ai arreté de fumer il y a 2 mois grace à leurs betises.ils peuvent baisser les prix de 50 p cent je ne reprendrais pas.

    Signaler un abus

  • faites_c
    10 mai09:37

    L'état montre enfin son vrai visage et avoue que la santé publique ne sert que d'excuse pour augmenter les rentrées fiscales sur le tabac. On notera que cet argumentaire est aussi utilisé pour la répression sur la route et que l'état se sert grassement dans nos portefeuilles sous le fallacieux prétexte des morts sur la route!

    Signaler un abus

  • j14840
    10 mai09:27

    Voilà qui confirme que les hausses ne sont en rien motivées par la prévention sanitaire, mais, comme on s' en doutait, par les rentrées fiscales!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.