Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Grèce veut repousser d'un an son objectif de privatisations

Reuters12/04/2016 à 12:56

ATHÈNES VEUT REPOUSSER SON OBJECTIF DE PRIVATISATIONS

par Angeliki Koutantou

ATHENES (Reuters) - La Grèce tente de convaincre ses créanciers de repousser d'un an, à 2018, l'objectif consistant à réaliser pour 6,4 milliards d'euros de privatisations, a déclaré à Reuters le président du fonds chargé de vendre des actifs de l'Etat.

Dans le cadre du nouveau plan d'aide financière internationale à la Grèce conclu l'été dernier, le gouvernement d'Alexis Tsipras s'est engagé à réaliser 11 ventes d'actifs publics pour un montant total de 6,4 milliards d'euros sur la période 2015-2017. Mais Athènes a déjà pris du retard puisque l'objectif de 1,4 milliard d'euros de cessions prévu pour 2015 n'a pas été atteint.

"Nous visons 6,4 milliards d'euros d'ici 2018. Cela signifie que le programme que nous mettons en oeuvre doit être prolongé", a dit Stergios Pitsiorlas, président du Fonds de développement des actifs de la République hellénique (HRADF, selon son sigle en anglais). "Nous espérons que cela sera confirmé par l'examen en cours du programme d'aide."

Cet examen des mesures prises ou envisagées par la Grèce en échange de l'aide internationale a été ajourné dans la nuit de lundi à mardi et reprendra après la réunion de printemps du FMI, qui s'achèvera samedi, a annoncé le ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos.

Présentées comme un élément essentiel des différents plans de sauvetage de la Grèce depuis 2010, les privatisations n'ont pour l'instant rapporté à l'Etat grec que trois milliards d'euros, soit bien loin de l'objectif initial fixé à 50 milliards.

LES TRANSPORTS DOMINENT LE PROGRAMME DES PROCHAINS MOIS

Elles ont notamment pris du retard avec l'arrivée au pouvoir en janvier 2015 du parti de gauche radicale Syriza, hostile à la vente d'actifs publics. Le gouvernement d'Alexis Tsipras a néanmoins été contraint de relancer le processus en janvier, conformément à l'accord conclu l'été dernier pour éviter un défaut de la Grèce sur sa dette et une sortie de la zone euro.

Le fonds HRADF a accordé un ensemble de concessions aéroportuaires à l'allemand Fraport pour 1,2 milliard d'euros et il a conclu la vente d'une participation de 67% dans le port du Pirée au chinois COSCO Shipping.

La date butoir pour déposer un dossier au sujet de l'exploitant ferroviaire TRAINOSE a été fixée au 15 avril et les offres contraignantes devront être soumises avant le 31 mai.

"Les chemins de fer italiens sont intéressés, ils ont déjà exprimé officiellement leur intérêt, et nous attendons aussi de premières manifestations d'intérêt de la part des chemins de fer russes (RZD) et (du grec) GEK-Terna, soit dans une coentreprise, soit de manière indépendante", a dit Stergios Pitsiorlas.

"Nous nous attendons aussi à ce que le chinois COSCO exprime son intérêt", a-t-il ajouté.

L'entreprise de maintenance ferroviaire ROSCO est aussi à vendre et deux des trois acquéreurs potentiels sélectionnés en 2013, le français Alstom et l'allemand Siemens, demeurent en lice, a dit Stergios Pitsiorlas.

L'appel d'offres pour une participation majoritaire dans le port de Thessalonique va être reporté de fin avril à fin juillet.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.