1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Grèce retarde une émission obligataire avec les remous italiens-sources
Reuters06/06/2018 à 16:43

    ATHENES, 6 juin (Reuters) - La Grèce a décidé de repousser
de quelques mois une nouvelle adjudication obligataire en raison
des remous sur le marché de la dette en zone euro provoqués par
les incertitudes politiques en Italie, ont déclaré mercredi des
responsables grecs.
    Lourdement endettée, la Grèce revient sur la pointe des
pieds se financer sur les marchés après en avoir été écartée à
la suite de la crise de ses comptes publics en 2010. 
    Après avoir mis en oeuvre des réformes économiques en
échange de l'aide financière de ses partenaires européens et du
Fonds monétaire international (FMI), Athènes a sollicité les
investisseurs à deux reprises ces 12 derniers mois, via des
titres à cinq ans en juillet 2017 et à sept ans en février.
    La Grèce envisageait une nouvelle adjudication, très
probablement de titres à 10 ans pour la première fois en une
décennie, au cours de l'été et si possible avant la fin de son
programme actuel de soutien financier en août, afin d'assurer
une certaine continuité sur les marchés.
    Des responsables ont cependant déclaré à Reuters qu'elle
pourrait devoir attendre l'automne, d'autant qu'elle espère
obtenir d'ici là d'autres mesures d'allègement de sa dette
auprès de ses créanciers.
    "Nous avons examiné la possibilité d'une adjudication avant
la fin du programme d'aide mais après les récentes turbulences,
cela ne sera pas le cas", a dit l'un des responsables.
    L'arrivée au pouvoir en Italie d'un gouvernement formé par
des partis hostiles aux politiques économiques et migratoires
mises en place au sein de l'Union européenne a suscité
l'inquiétude des investisseurs et poussé à la hausse les
rendements des dettes souveraines des pays du sud de la zone
euro, jugés plus fragiles.
    Le rendement de l'emprunt grec à 10 ans  GR10YT=RR  a
augmenté d'environ un demi-point de pourcentage au cours des
deux dernières semaines, à 4,5%.

 (Lefteris Papadimas, avec Renee Maltezou
Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid
Exbrayat)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer