Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Grèce n'est pas tirée d'affaire, estime Yannis Stournaras

Reuters17/01/2013 à 13:25

LE MINISTRE DES FINANCES GREC JUGE QUE SON PAYS N?EST PAS ENCORE SORTI DE LA CRISE

par Dina Kyriakidou

ATHÈNES (Reuters) - La Grèce commence à sortir de la crise mais elle n'est pas tirée d'affaire, a prévenu son ministre des Finances Yannis Stournaras dans un entretien accordé à Reuters.

Les capitaux reviennent en Grèce, les rendements des obligations diminuent et le budget 2013 devrait faire apparaître un excédent primaire, meilleur que celui prévu par la troïka des créanciers internationaux d'Athènes, en dépit de la récession, a-t-il souligné.

Il a toutefois prévenu que le pays devait résister à la tentation d'un ralentissement du rythme des réformes qui serait dicté par des pressions politiques internes.

"Ce qui m'effraie, c'est la forte pression exercée par la société, les médias et les parlementaires de tous les partis afin que le programme soit adouci. Nous devons y résister, il est trop tôt pour crier victoire", a dit Yannis Stournaras.

Il a écarté tout nouveau rachat de dette et dit qu'il n'y avait aucun projet visant à appliquer une nouvelle décote sur les obligations détenues par les partenaires européens de la Grèce. Selon lui, la diminution du fardeau de la dette grecque pourrait provenir d'une baisse des taux.

Yannis Stournaras a reconnu qu'il faudrait du temps avant que le taux de chômage grec commence à reculer. Il atteint actuellement 26,8% de la population active, le niveau le plus élevé de la zone euro. Le produit intérieur brut du pays devrait quant à lui se contracter de 4,5% cette année, enregistrant un sixième repli annuel d'affilée.

PATIENCE

"Le chômage est une grosse épine dans notre pied", a-t-il admis. "Il y a un décalage dans le temps entre la croissance du PIB et la baisse du chômage. C'est un problème sérieux, à la fois économique et social."

Economiste en chef du gouvernement socialiste qui intégra la Grèce dans la zone euro en 2001, Yannis Stournaras a prié ses concitoyens de s'armer de patience et de faire preuve de solidarité une année encore.

"Nous faisons face à une crise de taille, nous n'avons pas encore quitté le domaine de la faillite (...). Nous allons mieux, mais je ne peux pas dire que nous ayons échappé à tout danger. L'année 2013 nous dira si nous y arriverons."

Athènes s'attend à atteindre son objectif de réaliser 2,6 milliards d'euros de privatisations cette année. Les acquéreurs devraient provenir principalement de Chine et de Russie.

Evoquant la consolidation du secteur bancaire grec, il a déclaré que ce dernier n'aura peut-être pas besoin d'utiliser l'intégralité des 50 milliards d'euros mis sur la table par les bailleurs de fonds pour sa recapitalisation.

"Les synergies entraînées par les fusions n'ont pas été prises en compte; National avec Eurobank, Alpha avec Emporiki, Piraeus avec Agricultural et General", a-t-il souligné.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.