1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France signe avec l'Arabie saoudite pour 10,3 milliards d'euros de contrats

Le Parisien24/06/2015 à 18:49

La France signe avec l'Arabie saoudite pour 10,3 milliards d'euros de contrats

Un peu plus de onze milliards de dollars en jeu. Des responsables français et saoudiens se sont retrouvés ce mercredi à Paris pour examiner plusieurs projets de contrats. Ces échanges commerciaux consacrent une lune de miel assumée sans états d'âme par Paris, malgré les critiques d'ONG sur le bilan saoudien en matière de droits de l'homme. 

La rencontre, présidée par le chef de la diplomatie française Laurent Fabius et le ministre saoudien de la Défense Mohamed Ben Salmane, se tient dans le sillage d'un voyage en grande pompe du président François Hollande dans le Golfe début mai. Le vice-prince héritier du Royaume d'Arabie saoudite, a été reçu par le chef de l'Etat à l'Elysée où a eu lieu la signature de contrats d'un montant total avoisinant 11,5 milliards de dollars (10,3 milliards d'euros).  

Lors du déplacement dans le Golfe, en mai, de Hollande, la France, qui se targue désormais d'être un «partenaire majeur» de la région, avait conclu la vente de 24 avions de combat Rafale avec le Qatar, pour 6,3 milliards d'euros, et annoncé la perspective de dizaines de milliards d'euros de contrats avec l'Arabie saoudite. «Il y aura des annonces qui pourront être confirmées» en juin, avait promis François Hollande. Ces projets, sur lesquels la discrétion reste de mise à Paris comme à Ryad, touchent les secteurs civil et militaire. En mai dernier, Laurent Fabius avait précisé que les discussions portaient sur «20 projets représentant plusieurs dizaines de milliards d'euros s'ils sont menés intégralement à bien». Ils concernent notamment l'armement, l'énergie solaire et nucléaire, la santé, l'aéronautique civile et les transports, avait-il précisé.

Mercredi en début d'après-midi, un projet d'étude pour l'implantation de deux réacteurs nucléaires français EPR a été signé. De même, Airbus Helicopters annonçait la vente de 23 appareils à l'Arabie saoudite pour 500 millions d'euros. Lors du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dragolit
    24 juin19:01

    yeah ma cou lle purée

    Signaler un abus

  • M4709037
    24 juin15:36

    Ce pays ne soutient-il pas l'EI en Irak et en Syrie ? et la France armerait ce pays. Combien de commissions juteuses faciliteraient-elles ces contrats pas nécessairement dans l'intérêt de la France ?

    Signaler un abus

  • M2941863
    24 juin15:36

    Mon post dérange... tout comme la vérité... ;)

    Signaler un abus

  • M8942153
    24 juin15:24

    Il est à espérer que notre gouvernement ne va pas vendre notre culture au détriment de quelques milliards.

    Signaler un abus

  • M4709037
    24 juin15:18

    curieux cette entente avec un pays qui pousse sa production de pétrole alors que la France va tenir une conférence sur l'environnement qui exigera une diminution des hydrocarbures. De plus la France n'est-elle pas sous influence dans le dossier iranien pour qq USD fussent-ils des milliards..

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.